NOUVELLES

RDC: des tirs entendus à Rutshuru occupée par des mutins du M23 (AFP)

08/07/2012 08:40 EDT | Actualisé 07/09/2012 05:12 EDT

Des tirs sporadiques étaient entendus dimanche à Rutshuru, une localité occupée depuis la matinée par des mutins du mouvement du 23 mars (M23) dans la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des coups de feu étaient tirés en l'air par des mutins, pour une raison encore inconnue, provoquant un mouvement de panique parmi les rares habitants encore présents dans la ville.

Plusieurs dizaines de combattants du M23 (Mouvement du 23 mars), bien armés, étaient présents dans cette localité tombée dimanche matin aux mains des mutins - sans combats - alors que l'armée congolaise (FARDC) avait quitté la ville, selon des témoins.

Des mutins ont également pris les localités de Ntamugenga et de Rubare, située à moins de 10 km au sud de Rutshuru sur la route menant à Goma (60 km plus au sud), la capitale du Nord-Kivu.

Huit blindés de la mission de l'ONU en RDC (Monusco) qui se trouvaient à Rutshuru se sont retirés de cette ville pour retourner à leur base de Kiwanja, à 5 km au nord, où de nombreux habitants venaient se réfugier dans un camp de déplacés situé tout près de la base de l'ONU, a constaté l'AFP.

Vendredi, les mutins avaient déjà pris la ville de Bunagana, poste frontalier avec l'Ouganda -une vingtaine du km au sud-est de Rutshuru-, après d'âpres combats avec les forces loyalistes, dont 600 soldats avaient fui pour se réfugier de l'autre coté de la frontière.

str-epe/sba

PLUS:afp