NOUVELLES

Nigeria: attaques et représailles font 37 morts dans des villages chrétiens

08/07/2012 10:55 EDT | Actualisé 07/09/2012 05:12 EDT

JOS, Nigeria - Des attaques sur des villages chrétiens proches de Jos et les combats qui ont suivi ont fait 37 morts ce week-end dans le centre du Nigeria, selon un bilan fourni dimanche par les autorités.

Selon Mustapha Salisu, porte-parole d'une force spéciale regroupant policiers et soldats déployée dans la région pour tenter de contenir les violences religieuses, plusieurs villages ont essuyé tôt samedi matin des «attaques sophistiquées».

«Ils étaient venus par centaines, a-t-il dit. Certains avaient revêtu des uniformes (de la police) et il y en avait même qui portaient des gilets pare-balles».

Quatorze civils ont péri dans ces attaques et les forces de l'ordre ont tué 21 assaillants, a-t-il dit.

La force spéciale a combattu pendant plusieurs heures et deux policiers sont morts dans la bataille. Selon un responsable de la Croix-Rouge nigériane, Andronicus Adeyemo, «plus d'une centaine de personnes ont été déplacées».

Les autorités n'ont pas identifié sur les auteurs présumés des attaques, mais des opérations similaires ont été imputées à des bergers musulmans.

Mark Lipdo, qui dirige une organisation chrétienne la Fondation Stefanos, a précisé que des attaques avaient été signalées dans 13 villages, tous chrétiens, et accusé les bergers musulmans de l'ethnie Fulani. Mais un responsable d'une association de bergers fulani de l'Etat du Plateau, Nurudeen Abdullahi a démenti toute implication, dénonçant une opération de propagande.

PLUS:pc