NOUVELLES

Netanyahu approuve un service militaire pour les juifs ultra-orthodoxes

08/07/2012 07:30 EDT | Actualisé 07/09/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est engagé dimanche à élargir le service militaire aux juifs ultra-orthodoxes et aux Arabes israéliens, sous la pression de l'opinion publique et la menace d'une crise gouvernementale.

"Après 64 années pendant lesquelles le problème n'a pas été correctement traité, nous sommes au début d'un processus historique, une augmentation spectaculaire de la participation des ultra-orthodoxes et des Arabes au service militaire", a déclaré M. Netanyahu à l'ouverture du conseil des ministres.

"Nous allons procéder à un changement historique dans la répartition de la charge (du service militaire). Nous allons augmenter considérablement le nombre de ceux qui portent le fardeau, tout en conservant l'unité du peuple", a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la matinée, le Likoud (droite) de M. Netanyahu avait approuvé les recommandations d'une commission préconisant la conscription des juifs ultra-orthodoxes, mettant fin à une semaine de zigzags politiques du Premier ministre.

Le 2 juillet, M. Netanyahu, sous la pression de ses alliés religieux, le parti religieux sépharade Shass et le Judaïsme unifié de la Torah ashkénaze, avait en effet dissous la commission chargée de faire des propositions sur le sujet.

Cette commission a recommandé un service, militaire ou civil, pour tous les Israéliens, avec des mesures incitatives pour ceux qui choisissent l'armée et des sanctions pour ceux qui refusent tout service.

"Le Likoud a discuté ce matin et a adopté à l'unanimité les principes définis par la commission", a annoncé la porte-parole du parti, Noga Katz.

Le bureau de M. Netanyahu a annoncé dans la foulée un accord avec le vice-Premier ministre Shaul Mofaz, chef du parti centriste Kadima, sur la formation d'une autre commission chargée de rédiger dans les prochains jours une nouvelle loi de conscription, prévoyant un service pour tous.

La semaine dernière, M. Mofaz avait menacé de quitter la coalition gouvernementale si les exemptions de service, militaire ou civil, étaient maintenues pour les ultra-orthodoxes et les Arabes israéliens.

La loi de conscription actuelle, jugée anticonstitutionnelle par la Cour suprême, doit de toute façon être remplacée avant le 31 juillet.

Une écrasante majorité de la population, choquée par les inégalités devant le service militaire, réclamait la fin des exemptions. En Israël, le service militaire dure 3 ans pour les hommes et 2 ans pour les femmes.

Samedi soir, des milliers de personnes -- 10.000 selon la police, plus du double selon les organisateurs -- ont défilé à Tel-Aviv pour réclamer un service militaire pour tous. Certains brandissaient des pancartes proclamant: "Marre d'être pris pour des c..." et "Un peuple = une conscription".

Selon les médias israéliens, la nouvelle loi devrait être examinée en première lecture par le Parlement en début de semaine prochaine.

dms/agr/fc

PLUS:afp