NOUVELLES

L'intense vague de chaleur dans l'Est et le Midwest américain a fait 45 morts

08/07/2012 04:31 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

PHILADELPHIE - Les températures suffocantes qui ont fait au moins 45 morts aux États-Unis au cours des derniers jours ont commencé à baisser dimanche soir de la côte Est au Midwest, passant de 38 à environ 30 degrés Celsius.

Des courants d'air frais ont submergé l'est du pays, faisant chuter le mercure de 15 degrés à certains endroits après qu'il eut atteint des sommets dans plusieurs villes, dont Philadelphie, Washington, Saint-Louis et Indianapolis.

Dans de nombreuses régions, les températures plus froides étaient accompagnées d'orages qui ont entraîné une multitude de pannes de courant. Au New Jersey, les intempéries ont privé près de 70 000 foyers d'électricité samedi soir.

À Chicago, le bureau du coroner a annoncé dimanche huit autres décès liés à la canicule qui se sont ajoutés aux 10 morts confirmées samedi. Parmi les victimes figurent trois femmes respectivement âgées de 100, 65 et 46 ans ainsi que deux hommes de 53 et 30 ans.

En banlieue d'Indianapolis, deux petites filles de 4 et 16 mois ont été hospitalisées après avoir été retrouvées dans une voiture samedi alors que le mercure affichait 40,5 degrés Celsius.

Des décès ont aussi été rapportés ailleurs en Illinois, au Maryland, en Ohio, en Pennsylvanie, au Tennessee et au Wisconsin.

Selon les autorités, la chaleur a également déformé l'asphalte des autoroutes en Illinois et au Wisconsin. Au Maryland, des enquêteurs ont révélé que les températures élevées avaient probablement tordu les rails et provoqué le déraillement partiel d'un train de banlieue vendredi. Personne n'a été blessé.

Pour se rafraîchir, les Américains ont eu recours aux solutions traditionnelles: plonger dans une piscine, aller au cinéma et faire des tours de métro juste pour profiter de la climatisation.

PLUS:pc