Huffpost Canada Quebec qc

L'Impact met fin à sa série de trois revers en battant le Crew 2-1

Publication: Mis à jour:
IMPACT
AP

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal a mis fin à série noire en disposant du Crew de Columbus 2-1, dimanche.

C'est le but du Québécois Patrice Bernier, marqué à la 89e minute, qui a permis à l'Impact de mettre fin à cette séquence de trois revers. Après un bel échange entre Marco Di Vaio, Bernier et Justin Mapp, ce dernier a été victime de l'acharnement de Chris Birchall, qui l'a fait trébucher à quelques mètres du filet.

Après que l'arbitre Matthew Foerster ait indiqué le point de penalty, Bernier, meilleur marqueur de l'équipe avec cinq réalisations et autant d'aides, s'est élancé, changeant son rythme dans sa course d'appel, pour complètement déjouer le gardien Andy Gruenebaum, parti sur sa gauche alors que le tir est plutôt allé sur sa droite.

Pour la première fois de son histoire en MLS, l'Impact (6-11-3) a inscrit une victoire après avoir concédé le premier but à son adversaire. Pour le Crew (6-6-4), qui s'est inscrit à la marque sur un corner à la 64e minute, il s'agit d'un premier revers après avoir marqué le premier.

«Ça pourrait bien être un point tournant pour nous, a noté l'entraîneur-chef, Jesse Marsch. Nous avons maintenant un match auquel nous référer, alors que nous avions le dos au mur et que nous avons été en mesure de renverser la vapeur. On doit continuer à travailler de la sorte.»

Bernier est d'accord avec son entraîneur.

«Je pense que ça peut causer un déclic, a-t-il dit. Il y a bien des matchs au cours desquels on a pris des avances confortables, mais là, c'est un match qu'on dominait et on a pris un but. Pour une fois, on est revenus et on a gagné. Il faut que les gars réalisent que nous sommes une équipe difficile à battre quand on joue 90 minutes et qu'on est capables de venir de l'arrière.»

Encore les coups de pieds arrêtés

La formation montréalaise a de nouveau été prise à défaut sur les coups de pieds arrêtés, alors que Milovan Mirosevic a redirigé de la tête le corner bas au premier poteau de Nemanja Vukovic, déjouant le gardien Donovan Ricketts, qui penchait déjà sur sa droite sur le jeu.

Mais l'Impact, qui a disputé un fort match et n'a cédé que peu d'occasions aux visiteurs, ne s'est pas laissé abattre et n'a mis qu'un petit quart d'heure à créer l'égalité.

Di Vaio — étincelant tout au long de la rencontre — a rejoint Sanna Nyassi juste à l'extérieur de la surface de réparation. L'attaquant a ensuite alimenté Zarek Valentin, qui fonçait sur l'aile droite. Le défenseur américain n'a pas raté sa chance, décochant un tir précis d'une douzaine de mètres pour inscrire son premier but en carrière. Un but dont il ne se souvient plus!

«J'ai eu une absence, a lancé le sympathique défenseur. J'ai vu que le ballon changeait d'aile et j'ai fait un sprint. Sanna m'a fait une belle passe et ensuite, je ne sais pas ce qui s'est passé! Je me suis réveillé et je venais de marquer ce but.»

Un peu plus de dix minutes plus tard, Bernier est venu couronner cette belle soirée et semer l'hystérie au sein des 15 118 spectateurs réunis au stade Saputo.

Sur le web

L'Impact renoue avec la victoire

L'Impact a su apporter les ajustements