NOUVELLES

Volvo Ocean Race - Cammas aurait gagné avec Puma ou Telefonica (architecte)

07/07/2012 10:54 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

Le Français Franck Cammas et son équipage, qui ont remporté mardi à Galway (Irlande) la 11e Volvo Ocean Race avec Groupama 4, auraient gagné la course avec un autre bateau, Puma (USA) ou Telefonica (ESP) par exemple, a estimé samedi l'architecte de ces trois voiliers.

"Le fait d'avoir dessiné le bateau vainqueur me cause une grande fierté", a déclaré le Franco-Argentin Juan Kouyoumdjian dans un entretien avec l'AFP. Surtout face à une telle compétition".

La 2e place du classement général a été prise par le voilier néo-zélandais Camper (Chris Nicholson), dessiné par l'architecte espagnol Marcelo Botin, mais Puma (Ken Read) a fini 3e et Telefonica (Iker Martinez) 4e.

D'une façon générale, les plans "Juan K." ont largement dominé ce marathon planétaire de quelque 39.300 milles (70.740 km) qui s'est achevé samedi.

"Jusqu'à Lisbonne (ndlr: à l'arrivée de la 7e manche), j'avais la sensation que Telefonica était mieux parti, a-t-il ajouté. C'était l'équipage le mieux préparé, ils avaient déjà navigué ensemble et comptaient le plus grand nombre de médailles olympiques de toute la flotte. Compte tenu de l'importance des régates côtières (in-port races), je me disais que ce serait déterminant".

Un total de 10 +in-port races+ ont été disputées dans cette course (la dernière samedi, remportée par Puma) et elles ont compté pour 18% des points attribués.

Mais, a poursuivi "Juan K.", Franck et ses équipiers "ont progressé tout au long de la course. Ils ont travaillé sur leurs faiblesses".

Selon le "père" de Groupama 4, Cammas a aussi réalisé qu'il fallait mieux additionner des points avec régularité plutôt que de tenter des coups tactiques, comme on peut le faire quand on court en solo ou contre un record.

"Ils n'ont jamais cessé d'optimiser leur bateau"

------------------------------------------------

"Ils (les Français) ont changé leur mode de navigation après les deux premières manches et le crédit revient à Cammas".

"Et puis, a poursuivi l'architecte naval, ils n'ont jamais cessé d'optimiser leur bateau. Contrairement à Telefonica et à Puma, qui ont à Galway presque les mêmes faiblesses qu'à Alicante (Espagne)", où la course avait commencé le 29 octobre dernier. "Pas Groupama 4, qui s'est aussi beaucoup amélioré. C'est là que tu vois les vainqueurs".

"Il y a dans le +design team+ de Groupama deux ou trois personnes qui sont très intelligentes et qui nous ont obligés à rester au top niveau, a indiqué Kouyoumdjian. Ils nous questionnaient tellement que ça a parfois suscité des tensions mais ça maintenait la pression. Ils ont très bien optimisé (le bateau) à partir du dessin général qu'on leur a fourni et ont ajouté plein de détails, de +bidouilles+".

"Je ne crois pas que Groupama 4 ait gagné grâce à sa vitesse, a-t-il souligné, même s'il allait vite à certaines allures" (reaching/vent de travers) mais il avait aussi des points faibles. Cammas et son équipage auraient gagné avec Puma ou Telefonica..."

"Cammas est obsédé par la victoire, a conclu Kouyoumdjian. Il ne lâche jamais. Il y a des choses que je ne partage pas dans sa façon de faire mais il est très talentueux et je l'admire beaucoup. On est très contents. Félicitations à Cammas et à son équipage!"

heg/gd

PLUS:afp