NOUVELLES

USA: feu vert du sénat californien pour une ligne à grande vitesse

07/07/2012 02:19 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

Le Sénat de Californie a approuvé la première phase de construction d'une ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) entre Los Angeles et San Francisco, allouant vendredi près de 8 milliards de dollars à cette étape du projet qui fait polémique depuis des années.

"La législature a pris une décision audacieuse (...) pour remettre les Californiens au travail et placer la Californie encore une fois en avance", s'est félicité le gouverneur démocrate de l'Etat, Jerry Brown, partisan de longue date du projet.

Juste avant les vacances parlementaires, le Sénat a voté à 21 voix pour ce budget, contre 16, dont la totalité des 15 sénateurs républicains. Pour l'un d'eux, Tony Strickland, "c'est gouffre financier colossal pour la Californie".

L'Assemblée de l'Etat avait quant à elle voté le texte la veille.

Il s'en est fallu de peu pour convaincre assez de démocrates d'accepter cette ligne de dépenses dans une période de sécheresse budgétaire, a reconnu le président du Sénat Darrell Steinberg, qui a qualifié le résultat de "tournant" pour la Californie.

Le texte alloue 5,8 milliards de dollars pour le premier tronçon d'environ 200 km situé dans la vallée centrale de Californie, entre Los Angeles et Sacramento, dont 2,6 milliards en emprunts de l'Etat sous forme d'obligations et 3,2 milliards venant du budget fédéral.

Les élus ont ajouté à cela 2 milliards pour améliorer les rails existants et les connecter à cette ligne à grande vitesse censée atteindre les 350 km/h.

Les électeurs californiens avaient approuvé à l'automne 2008 par référendum le projet de construction d'une LGV rejoignant les principales villes de Californie, projet pour lequel le Golden State s'engageait à s'endetter à hauteur de 10 milliards de dollars, sur un coût total estimé à 68 milliards.

La construction doit commencer "à la fin de l'année 2012 ou début 2013", a indiqué samedi à l'AFP Lisa Marie Burcar, porte-parole de l'Autorité californienne pour la LGV.

Ce projet de grande envergure devra toutefois passer outre les procès intentés à son encontre par des agriculteurs de la région, l'une des plus productives du pays en matière de denrées agricoles.

lor/mra

PLUS:afp