NOUVELLES

Tunisie: l'ancien Premier ministre Essebsi à la tête d'un nouveau parti

07/07/2012 03:54 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

L'ancien Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi, qui a dirigé le deuxième gouvernement après la chute de Zine El Abidine Ben Ali et conduit le pays aux élections d'octobre 2011, a obtenu la légalisation de son parti.

"Nous sommes maintenant un parti légalement constitué, inscrit au Journal officiel", a indiqué samedi à l'AFP Ridha Belhadj, porte-parole de "Nida Tounès" (l'Appel de la Tunisie) qui revendique plus de 100.000 sympathisants avant l'ouverture de son registre d'adhésion.

En attendant la tenue d'un congrès, le parti sera dirigé par onze membres fondateurs avec à leur tête Béji Caïd Essebsi, 86 ans, une figure emblématique de la vie politique en Tunisie depuis l'indépendance du pays en 1956.

Le parti annoncera prochainement un programme en vue des élections prévues en mars 2013, selon son porte-parole.

Ministre du premier président tunisien Habib Bourguiba, président du Parlement sous le président déchu Ben Ali, puis Premier ministre provisoire après la révolution, Béji Caïd Essebsi ambitionne de faire contre-poids au parti islamiste Ennahda, aux commandes du pays depuis les élections d'octobre 2011.

"Nous sommes un parti centriste inscrit dans la défense des acquis de l'Etat moderne, des objectifs de la révolution et des réalisations de la période transitoire (nldr: gouvernement provisoire de M. Essebsi)", a ajouté M. Belhadj.

"L'Appel de la Tunisie" compte notamment des membres du parti de Ben Ali, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD, légalement dissous).

La légalisation de ce parti consacre le retour de Béji Caïd Essebsi sur la scène politique tunisienne en plein remodelage. Son annonce intervient aussi dans un contexte délétère entre un gouvernement critiqué et une opposition de gauche divisée.

Bsh/vl

PLUS:afp