NOUVELLES

Tour de France - 7e étape: Hesjedal renonce avant le départ

07/07/2012 05:16 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

Le Canadien Ryder Hesjedal, vainqueur du dernier Giro, a renoncé à poursuivre le Tour de France samedi, au lendemain d'une chute dans la 6e étape qui aurait peut-être été provoquée par une maladresse d'un coureur italien, a expliqué son manager de l'équipe Garmin, Jonathan Vaughters.

Son coéquipier sud-africain Robert Hunter a également dû renoncer à prendre le départ, touché aux vertèbres.

Hesjedal, leader de la formation américaine, a été principalement blessé à la hanche et à la jambe gauche. "Il est touché sur l'articulation à l'avant de la hanche et c'est tellement gonflé qu'il ne peut pas plier la jambe", a détaillé Vaughters avant le départ.

"Christian Vande Velde a quelques hématomes, Johann Vansummeren a perdu beaucoup de peau et a quelques soucis musculaires en haut du dos, Tyler (Farrar) est toujours amoindri après plusieurs chutes ces derniers jours", a-t-il notamment énuméré, concernant ses coureurs qui prendront le départ de la 7e étape à la mi-journée.

"Robbie (Hunter) a été pris dans trois chutes spectaculaires. Il voulait repartir mais il est touché aux vertèbres et l'encadrement médical lui a dit que ce n'était pas sûr. On n'est plus que six" après l'abandon la veille de Tom Danielson après cette même chute, a-t-il ajouté.

Interrogé sur les causes de cette chute, encore non élucidées, Vaughters a livré une hypothèse: "On était à l'hôtel avec l'équipe Lampre hier soir (vendredi). Ils disaient que Stefano Vigano récupérait des protège-chaussures de Petacchi (qui a l'habitude de les retirer à environ 25 kilomètres de l'arrivée, ndlr) et il n'avait pas les mains sur le guidon quand il les rangeait dans sa poche arrière. Il ya dû avoir un coup de vent ou quelque chose, des roues qui se touchent et voilà....

"Ce n'est pas vraiment de sa faute. Ce sont de mauvaises circonstances: il y avait un fort vent arrière, en descente, sur une route droite avec tout le monde serré comme des sardines à l'approche de l'arrivée, très nerveux, ça allait très vite...", a-t-il poursuivi.

La 7e étape mène samedi les coureurs de Tomblaine, dans la banlieue de Nancy, à La Planche des Belles Filles, première arrivée en altitude de l'épreuve.

sva-jm/gv

PLUS:afp