NOUVELLES

Soixante morts, dont 31 civils, dans les violences en Syrie (ONG)

07/07/2012 12:37 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

Soixante personnes, dont 31 civils, ont péri samedi dans les violences en Syrie, notamment dans des bombardements dans la province d'Alep (nord) et à Deir Ezzor (est), a rapporté une ONG syrienne.

Au Liban voisin, une adolescente et une fillette de huit ans ont par ailleurs été tuées et dix autres personnes blessées lors d'accrochages et d'explosions à la frontière, selon des sources de sécurité et hospitalières.

Sur les soixante personnes tuées en Syrie, 31 sont des civils, 19 des soldats et 10 des rebelles et déserteurs, a détaillé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée en Grande-Bretagne.

Treize personnes, dont sept membres d'une même famille, ont notamment péri à Deir Ezzor (est) dans des bombardements des forces du régime et des combats entre des rebelles et l'armée, selon l'OSDH.

L'ONG a en outre signalé des bombardements dans la province d'Alep, les "plus violents (...) depuis le début des opérations militaires il y a quelques mois dans la région".

Elle a fait état de six morts, trois rebelles et trois soldats, dans ces pilonnages ainsi que dans des combats.

Selon l'OSDH, dans certaines localités de cette région, "la population fuit les maisons où il n'y a plus ni eau, ni électricité et où les conditions sanitaires sont difficiles".

Vendredi, les violences avaient fait au moins 93 morts, dont 60 civils et 26 soldats, selon la même source.

Au total, plus de 16.500 personnes ont perdu la vie dans les violences en Syrie depuis le déclenchement de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en mars 2011, selon un dernier bilan de l'OSDH.

rd/vl/cco

PLUS:afp