L'Américaine Serena Williams a gagné son cinquième Wimbledon en battant la Polonaise Agnieszka Radwanska en trois sets 6-1, 5-7, 6-2 samedi en finale.

C'est le quatorzième titre du Grand Chelem remporté par la cadette des Williams, âgée de 30 ans.

Avec cette cinquième victoire après 2002, 2003, 2009 et 2010, Serena rejoint sa soeur Venus au palmarès du tournoi anglais. Les soeurs ont remporté dix des treize derniers Wimbledon. "Il a fallu que je te copie encore une fois", a-t-elle lancé à son aînée qui a assisté au match dans les tribunes.

Williams s'est allongée sur le court après la balle de match, submergée par l'émotion. "Je peux à peine décrire ce que je ressens. Je ne rêvais même pas de pouvoir revenir ici", a-t-elle dit, très émue, en recevant le trophée.

Il s'agit du premier titre majeur de l'Américaine depuis l'édition 2010 de Wimbledon. Entre-temps, en février 2011, elle avait été victime d'une très grave maladie, une embolie pulmonaire, qui avait nécessité une opération d'urgence.

Depuis, elle avait atteinte la finale de l'US Open en septembre dernier mais s'était inclinée face à l'Australienne Samantha Stosur.

Le match a commencé par un cavalier seul de Williams, dominatrice autant au service (17 aces malgré un pourcentage de première balle assez moyen, 56%) que du fond du court, face à une adversaire impressionnée par l'événement.

Radwanska, 23 ans, N.3 mondiale, disputait sa première finale majeure, après avoir surtout brillé dans des tournois de moindre prestige. Elle n'avait jamais dépassé les quarts de finale d'un Grand Chelem.

Le public a vivement applaudi quand elle a enfin gagné son premier jeu à 5-1.

Le match a été interrompu après le premier set par une courte averse et a pu reprendre au bout de vingt minutes sans que le toit soit fermé.

Au retour sur le court, Radwanska s'est rapidement retrouvée menée 3 à 1.

C'est alors que la Polonaise, enfin décontractée, a réagi. Tenant bien mieux l'échange, elle a poussé Williams à commettre quelques fautes et a fini par égaliser à une manche partout à la surprise générale.

Williams a toutefois repris très nettement le dessus tout en puissance dans le dernier set pour l'emporter en 2h 02 min.

"C'était très dur. Agnieszka a très bien joué", a dit l'Américaine.

La victoire de Williams permet à la Biélorusse Victoria Azarenka, qu'elle avait battue en demi-finale, de récupérer la première place mondiale aux dépens de la Russe Maria Sharapova.

Radwanska serait devenue N.1 si elle avait gagné Wimbledon, mais doit se contenter du deuxième rang.

"J'ai vécu les deux plus belle semaines de ma carrière", a dit la Polonaise, qui a eu du mal à retenir ses larmes.

fbx/jcp

Loading Slideshow...