NOUVELLES

Italie - Calcioscommesse: la pénalité de Pescara annulée en appel

07/07/2012 06:07 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

La pénalité de 2 points qui frappait l'équipe de Pescara pour son implication dans le "Calcioscommesse", le scandale des matches truqués en Italie, a été annulée en appel et transformée en amende de 30.000 euros, rapportait samedi la presse italienne.

La Fédération italienne de football (FIGC) a motivé sa décision en expliquant qu'elle était liée au changement de statut du joueur de Pescara Gianluca Nicco, qui n'est plus poursuivi pour "fraude sportive" mais pour "omission de dénonciation". La suspension de Nicco a été réduite de trois à un an.

Pescara vient de remonter en 1re division (Serie A).

L'Atalanta Bergame est donc la seule équipe de Serie A à commencer la saison avec une pénalité, de 2 points, décidée lors d'un autre procès sportif du Calcioscommesse. Elle avait déjà encaissé 6 points de pénalité lors de la saison 2011-2012 pour une première affaire de matches truqués.

En 2e division (Serie B), la pénalité de Novare a été réduite de 4 à 3 points, et celle de le Reggina de 4 à 3 points. En 3e division (Lega Pro), la pénalité d'Albinoleffe a été réduite de 15 à 9 points.

En première instance, le 18 juin, outre les points ôtés à certains clubs, quatre joueurs avaient écopé d'une suspension de 5 ans pour leur implication dans le Calcioscommesse: Luigi Sartor, ex-joueur de Serie A, Mario Cassano, Alessandro Zamperini et Nicola Santoni.

Dans le Calcioscommesse, des joueurs sont soupçonnés d'avoir été corrompus par des parieurs clandestins voulant gagner à coup sûr. Ce scandale a entraîné plusieurs enquêtes et des arrestations de joueurs, dont certains de premier plan, comme Stefano Mauri, le capitaine de la Lazio Rome, qui a même été brièvement emprisonné.

eba/gv

PLUS:afp