NOUVELLES

GP de Grande-Bretagne - Alonso remet Ferrari en pole position

07/07/2012 10:53 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

L'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) partira en pole position du Grand Prix de Grande-Bretagne, 9e manche du Championnat du monde de Formule 1, dimanche sur le circuit de Silverstone, après avoir signé le meilleur temps d'une séance de qualifications à rallonge.

C'est la première pole position d'Alonso et de la Scuderia depuis le GP de Singapour en 2010, et la 21e de sa carrière en F1. L'Espagnol, leader du championnat, est le seul pilote à avoir déjà gagné deux fois en 2012, en Malaisie et à Valence (Espagne) il y a 15 jours, devant son public, pour le GP d'Europe.

Le double champion du monde, vainqueur l'an dernier à Silverstone, a bouclé son meilleur tour en 1 min 51 sec 746/1000, soit un peu mieux que l'Australien Mark Webber (Red Bull) qui le suit au championnat (2e à 20 points), au terme d'une séance de qualifications interrompue par la pluie pendant une heure et demie.

Alonso a ensuite dédié cette pole position à sa compatriote Maria de Villota, la pilote d'essais de Marussia F1, accidentée mardi lors d'une séance d'essais privés: "C'est triste pour nous tous cette semaine, donc si on peut apporter un peu de réconfort à Maria et à sa famille, tant mieux", a dit l'Espagnol, qui a parfaitement géré cette séance et signé son meilleur temps en toute fin de Q3, sur une piste qui séchait tour après tour.

La 3e place de ces qualifications à rebondissements, terminées sur une piste encore très mouillée par endroits, est revenue à un autre pilote très expérimenté, l'Allemand Michael Schumacher (Mercedes), 43 ans. Il partira donc de la 2e ligne aux côtés de son jeune successeur, Sebastian Vettel (Red Bull), qui vient de fêter mardi ses 25 ans.

"Je pense que nous sommes raisonnablement compétitifs et j'espère que les conditions météo seront un peu compliquées dimanche", a dit "Schumi", qui a souvent gagné des Grands Prix difficiles, sous la pluie, en Belgique et ailleurs, tout au long de sa carrière riche de sept titres mondiaux.

Les deux principales victimes de ces qualifications à rallonge ont été les deux pilotes britanniques de McLaren, Lewis Hamilton, 8e de la Q3, et surtout Jenson Button, 18e de la Q1, qui n'a encore jamais réussi à monter sur le podium de son Grand Prix national, en 12 participations.

Le Français Romain Grosjean (Lotus), auteur du 5e temps de la Q2, est ensuite parti à la faute dans son dernier tour lancé, a échoué dans un bac à sable et n'a pas pu participer ensuite à la Q3. Il partira donc de la 5e ligne de la grille de départ, après sa 9e qualification en neuf courses pour la Q3.

dlo/gv

PLUS:afp