NOUVELLES

Des manifestations dans le sud du Yémen font au moins quatre morts

07/07/2012 10:06 EDT | Actualisé 06/09/2012 05:12 EDT

SANAA, Yémen - Des forces de sécurité ont échangé des tirs avec des protestataires dans le sud du Yémen lors de manifestations réclamant la sécession de la région, samedi. Les accrochages ont fait au moins quatre morts, ont indiqué des responsables de la sécurité.

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues à travers le pays pour marquer l'anniversaire de la capture de la ville portuaire d'Aden (sud) par les forces loyales à l'ancien président Ali Abdullah Saleh lors de la guerre civile de 1994, mettant fin à la tentative de sécession du sud.

Le Yémen du Sud était un pays indépendant avant de fusionner avec le Yémen du Nord pendant le règne de M. Saleh à la présidence, en 1990. Plusieurs habitants du sud se plaignent encore de discrimination et de traitement injuste de la part du gouvernement.

Des informations contradictoires circulent sur la façon dont les violences ont débuté lors des manifestations de samedi. À Aden, un responsable de la sécurité a indiqué que des manifestants avaient ouvert le feu sur des soldats, poussant les troupes gouvernementales à riposter. Trois civils ont été tués, et 17 autres blessés lors des violences, a dit ce responsable.

Des accrochages meurtriers ont également eu lieu dans d'autres villes du pays, alors que les forces de sécurité ont riposté à des tirs et des lancers d'objets divers.

À Sanaa, la capitale, la foule était elle aussi dans les rues, cette fois pour réclamer des excuses de la part du gouvernement pour la guerre civile de 1994, affirmant que cela pourrait calmer les tensions.

PLUS:pc