NOUVELLES

Un courriel signé Tlass appelle les militaires syriens à changer de voie

06/07/2012 11:18 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

Dans un courriel non authentifié reçu par l'AFP et signé Mounaf Tlass, le général syrien qui a récemment fait défection, a appelé vendredi ses collègues militaires à "quitter le mauvais chemin".

Il n'était pas possible de vérifier dans l'immédiat l'authenticité de ce courriel non daté et envoyé peu après 14H00 GMT, en langue arabe et en anglais.

"Comme l'a mentionné la presse internationale, je viens de quitter la Syrie", indique le courriel.

"J'ai arrêté de faire mon devoir et d'assumer mes responsabilités au sein de l'armée car je n'ai pas du tout été d'accord avec les crimes et la violence injustifiée menés par le régime d'Assad depuis plusieurs mois", note le texte.

"En intégrant l'institution militaire, je n'ai jamais pensé que je verrai cette armée faire face au peuple", poursuit-il.

"J'appelle mes collègues militaires, quel que soit leur rang, j'appelle ceux qui sont entraînés dans le combat contre leur peuple et leurs idéaux à quitter le mauvais chemin", indique le courriel.

"Je reconnais la légitimité du combat menée par l'opposition, notamment celle sur le terrain et je remercie tous ceux qui m'ont aidé à quitter le territoire syrien où ma vie et celle de mes proches étaient menacées et en danger", ajoute le texte.

"Dans quelques jours, je parlerai en détails de mes motivations et des prochaines démarches. Vive la Syrie!", conclut-il.

Le général Tlass est l'officier supérieur le plus prestigieux à faire défection depuis le début en mars 2011 de la révolte contre M. Assad.

"Le général Mounaf Tlass a fait défection il y a trois jours et il semble qu'il ait quitté la Syrie", a affirmé à l'AFP une source proche du pouvoir, précisant qu'il était probablement en route pour Paris, où se trouvent sa femme et sa soeur.

Fils du général Moustapha Tlass, ancien ministre de la Défense et ami de longue date de Hafez al-Assad, le père de l'actuel chef de l'Etat, Mounaf Tlass a fait partie de la "nomenklatura" syrienne.

Originaire de Rastane, dans la province de Homs (centre), aujourd'hui aux mains des rebelles, ce sunnite, proche de la cinquantaine, a été un ami d'enfance de Bachar al-Assad.

ram/sk/sw

PLUS:afp