NOUVELLES

Tour de France - 6e étape: déclarations

06/07/2012 12:19 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

Matthew Goss (AUS/Orica-GreenEdge), 3e de l'étape: "C'est de ma faute. Je suis sorti trop tôt, j'aurais dû rester dans la roue. J'ai mal lu les panneaux à l'arrivée et j'ai giclé quand j'ai vu un coureur avoir un saut de chaîne."

Christopher Horner (USA/RadioShack), 44e de l'étape: "Dure journée. Je me suis retrouvé avec un corps sur ma roue arrière à 70 km/h. Je m'en suis plutôt bien sorti mais Frank Schleck a touché le sol."

Karsten Kroon (NED/Saxo Bank), 71e de l'étape: "Je me suis bien amusé. Je pense être l'un des seuls dans ce cas (présent dans l'échappée). Apparemment, ce fut Armageddon dans le peloton."

Robert Gesink (NED/Rabobank), 110e de l'étape: "C'est incroyable ! J'en ai ras-le-bol... En début d'étape, Greipel a glissé sous la pluie et m'a emmené dans sa chute. La deuxième fois, il n'y avait sans doute rien. Ca s'est produit dans une ligne droite, la chaussée était sèche. Plusieurs coureurs se sont accrochés et nous sommes tous tombés. Que dire ? C'est bête d'avoir perdu autant de temps."

Mark Renshaw (AUS/Rabobank), 122e de l'étape: "J'espère que tout le monde va bien. Tous les coureurs de Rabobank sont tombés au moins une fois aujourd'hui. Le bus ressemble à une zone de guerre."

sva/gd

PLUS:afp