SACRAMENTO, États-Unis - Les parlementaires de la Californie ont approuvé, vendredi, le financement de la construction du premier segment de ce qui deviendra la première voie ferrée des États-Unis dédiée aux trains à grande vitesse (TGV), qui permettra de relier Los Angeles à San Francisco.

Le Sénat de la Californie a voté à 21 contre 16 en faveur du financement. Le projet est défendu par le gouverneur démocrate de l'État, Jerry Brown, les élus démocrates et les syndicats.

Le texte autorise l'État à commencer à vendre des obligations d'une valeur totale de 2,6 milliards $US pour construire un premier segment de 209 kilomètres dans la Central Valley. Cette mesure permettra à l'État de récolter environ 3,2 milliards de financement fédéral, un montant qui aurait été réduit si les parlementaires avaient rejeté le projet.

Les critiques estiment que le train à grande vitesse est un projet inutile et trop coûteux, mais ses partisans affirment que ce projet d'infrastructure est plus que nécessaire dans cet État de 37 millions d'habitants. Le projet de loi comprend aussi un financement d'environ 1,9 milliards $US pour les projets ferroviaires locaux.

Le projet de loi doit maintenant être approuvé par le gouverneur, ce qui n'est qu'une formalité. Le coût final du projet complet de Los Angeles à San Fransisco est évalué à 68 millions $US.

«C'est un vote important», a déclaré le président du Sénat, Darrell Steinberg, avant que les parlementaires ne se prononcent sur le projet. «Combien de chances aurons-nous dans notre carrière de voter pour quelque chose d'aussi important et d'aussi durable?».