Huffpost Canada Quebec qc

Candidature de Pierre Duchesne au PQ: le Parti libéral dépose une plainte au Conseil de presse

Publication: Mis à jour:
JEAN CHAREST ELECTIONS COMPLEMENTAIRES
Getty Images

Le Parti libéral du Québec a déposé une plainte au Conseil de presse du Québec au sujet de la candidature de l'ex-journaliste Pierre Duchesne pour le Parti québécois.

Dans une lettre envoyée à la fois au président du Conseil de presse, John Gomery, et au bureau de l'ombudsman de Radio-Canada, Pierre Tourangeau, le PLQ affirme que M. Duchesne s'est placé dans une situation de « conflit d'intérêts grave ».

« En effet, il aurait exercé ses fonctions de journaliste et d'analyste alors qu'il était en discussion avec le Parti québécois dans le but d'être candidat lors de la prochaine élection générale », soutient la lettre signée par le directeur général du PLQ, Karl Blackburn.

Jeudi, la chef du PQ, Pauline Marois, a affirmé que son parti n'était en discussion avec Pierre Duchesne que depuis 10 jours, et qu'elle n'avait rencontré celui qui sera candidat péquiste dans Borduas que mercredi.

Des informations parues récemment dans les médias indiquaient que la circonscription de Borduas était réservée depuis quelques mois pour M. Duchesne.

La plainte des libéraux met l'accent sur ces éléments et estime que la situation de M. Duchesne est différente de celle de l'ex-journaliste de Radio-Canada Christine St-Pierre, qui a fait le saut en politique provinciale en 2007. Le PLQ affirme que contrairement à Pierre Duchesne, Mme St-Pierre « ne couvrait pas les activités de l'Assemblée nationale au moment de faire le saut en politique ».

« Considérant ces faits, nous croyons que les différents partis politiques représentés à l'Assemblée nationale, mis à part le Parti québécois qui a probablement tiré profit d'une telle situation, ont fait les frais d'une couverture médiatique biaisée. Nous croyons également et surtout que ce sont les téléspectateurs de Radio-Canada qui en ont été victimes », ajoute la plainte dont une copie a également été envoyée au président du conseil d'administration de Radio-Canada, Rémi Racine, et au PDG de la société d'État, Hubert Lacroix.

Lors d'une conférence de presse à Saint-Hilaire, Pierre Duchesne a qualifié la plainte libérale de « politique » plutôt qu'« éthique » et l'a décrite comme une tentative de déstabiliser sa conférence de presse. Il a ajouté qu'il s'agissait d'une manoeuvre politique caractéristique des libéraux.

Le délai pour l'étude d'une plainte par le Conseil de presse est de 4 à 6 mois.

Plainte contre le nouveau candidat péquiste Pierre Duchesne

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Ils ne se représentent pas
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Les péquistes soutiennent qu'ils ont démasqué la stratégie ...