NOUVELLES

Open de Paris - Lacourt courroucé, Bernard s'éclipse

06/07/2012 04:05 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

Victorieux mais avec un bien mauvais chrono à 3 semaines des JO, le champion du monde sur 100 m dos, Camille Lacourt, n'a pas caché son agacement, vendredi à l'Open de Paris, où le champion olympique Alain Bernard s'est éclipsé sans éclat pour le dernier 100 m individuel de sa vie.

Lacourt aurait bien aimé nager plus vite que les 54.89 qu'il a réalisés en finale devant Benjamin Stasiulis (55.38) mais "il ne s'est rien passé" pendant la course.

"Ce n'est pas forcément inquiétant puisqu'il reste encore un mois. Mais c'est sûr que si c'était à refaire je partirais au moins un peu plus vite pour trouver des points de repères. Je suis énervé car c'est la dernière course avant les Jeux et elle compte pour du beurre", a-t-il expliqué.

Lacourt, grand favori pour le titre aux Jeux de Londres, a été délogé la semaine dernière de la première place des meilleures performances mondiales de la saison par l'Américain Matthew Grevers (52.08).

Le Français n'entendait pas répondre à Paris mais il aurait certainement apprécié envoyer un signal fort.

Dans l'autre course-phare de la journée, le 100 m libre, c'est Yannick Agnel, sélectionné sur la distance pour les Jeux, qui s'est adjugé la victoire en 49.08, loin devant son illustre prédécesseur Alain Bernard, 5e (49.59).

Le champion de 29 ans a échoué à se qualifier en individuel pour les JO où il ne nagera que le relais 4x100 m libre, la dernière course de sa carrière.

A Paris, il nageait sans regret son dernier 100 m en solo, qu'il aurait tout de même bien aimé gagner, devant quelque 1500 spectateurs ayant bravé l'orage et la pluie et criant son soutien à son champion.

"J'ai essayé de profiter au maximum, de mémoriser de bonnes images. Je m'en souviendrai pour l'état d'esprit qui règne dans cet Open, basé autour du partage et de la rencontre avec le public français", a souligné Bernard, souriant et détendu.

sc-smr/gd

PLUS:afp