NOUVELLES

Open de France - 2e tour - L'Allemand Marcel Siem seul en tête

06/07/2012 03:32 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

L'Allemand Marcel Siem a pris seul la tête de l'Open de France à l'issue du deuxième tour disputé vendredi sur le Golf National (par 71) de Saint-Quentin-en-Yvelines en région parisienne.

En rendant une carte de 68, identique à celle de la veille, ce joueur de bientôt 32 ans - il les aura le 15 juillet - après deux journées, devance d'un coup le Suédois Alexander Noren et de deux coups le Danois Anders Hansen et le Sud-Africain George Coetzee.

Le tenant du titre, le Français Thomas Levet, après avoir rendu jeudi une carte de 72, n'a pu faire mieux que 76 vendredi et ne passe pas le cut pour la dixième fois consécutive cette saison.

Vainqueur d'un seul tournoi européen en près de 300 départs, l'Allemand, +1 à l'aller en partant du N.10 a réussi un joli retour, réalisant un birdie sur les N.1, N.3, N.5 et N.7 pour terminer à 136 soit à six sous le par.

Le vent du matin avait laissé la place à une tempête dans l'après-midi qui obligea les organisateurs à suspendre la partie pendant 80 minutes en raison des risques de foudre.

"J'avais fait un double boggey au 17 juste avant l'interruption de jeu", a expliqué Siem qui reconnaissait avoir bénéficié de cette pause.

Le Suédois Noren, vainqueur lui a trois reprises dans l'European Tour, et récemment en 10e position lors du Nordea Masters, a rendu une carte de 67, la meilleure de la journée.

Parmi les désillusions connues lors de ce deuxième tour, outre celle de Levet, Christian Nilsson, en tête au soir du premier tour avec un score de 65 a rendu vendredi une carte de 75, un résultat identique à ceux enregistrés par Gary Boyd, Matteo Manassero ou Thongchaï Jaidee, également très brillants jeudi.

Le jeune italien Federico Colombo, grand animateur du premier tour a sombré vendredi, avec une carte de 76, alors que Lee Westwood, auteur d'un 73 vendredi est relégué en 30e position. L'Allemand Martin Kaymer, grand favori avant le début du tournoi, est un des tout derniers à avoir passé le cut, à 9 coups de son compatriote Marcel Siem.

syd/gd

PLUS:afp