NOUVELLES

Morceau de ciment tombé: la circulation reprendra sous un viaduc à Pointe-Claire

06/07/2012 03:27 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le maire de Pointe-Claire, Bill McMurchie, assure que les automobilistes pourront circuler sur l'avenue Donegani sans crainte dès vendredi après-midi, malgré qu'un morceau de ciment soit tombé d'un viaduc situé au-dessus de cette artère une journée plus tôt.

Il se base ainsi sur un rapport d'ingénieurs qui indique que la structure du viaduc «n'a jamais été mise en question», et qu'elle est «totalement acceptable».

Un bloc de ciment d'un pied carré et d'un pouce (2,5 cm) d'épaisseur est tombé jeudi de cette passerelle d'une hauteur d'environ 40 pieds (12 mètres) et ce, sans faire de blessés. L'avenue Donegani a été fermée de manière préventive, mais le viaduc est demeuré ouvert.

Des travailleurs ont depuis effectué des réparations mineures, qui ne consistaient qu'à enlever d'autres morceaux de ciment s'ils jugeaient que ceux-ci n'étaient «pas bien accrochés à la structure», a expliqué M. McMurchie.

Le morceau qui est tombé faisait partie de la finition de ciment installée sur une partie du trottoir bordant le viaduc. Le fragment s'est détaché de la partie nord de la structure, et la ville de Pointe-Claire a donc dû payer pour les travaux. Les frais auraient toutefois pu être assumés par le ministère des Transports du Québec, n'eut été d'une dizaine de mètres.

Comme l'explique le maire McMurchie, le nord du viaduc appartient à Pointe-Claire, mais la portion sud est détenue par le ministère des Transports.

Le viaduc, d'une longueur d'environ 250 mètres, a donc deux propriétaires.

«Si le morceau s'était détaché de la partie sud, le ministère des Transports aurait payé», explique M. McMurchie.

La circulation sur l'avenue Donegani devait reprendre vers 16 heures vendredi.

Le viaduc a été construit en 1962.

PLUS:pc