NOUVELLES

L'ex-Premier ministre libyen Mahmoudi dit avoir été battu en Tunisie (HRW)

06/07/2012 11:28 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

Le dernier Premier ministre du régime de Mouammar Kadhafi, al-Baghdadi al-Mahmoudi, a affirmé avoir été battu lors de sa détention en Tunisie, d'où il a été récemment extradé vers la Libye, indique vendredi l'organisation Human Rights Watch.

"Mahmoudi a dit qu'il n'avait fait l'objet d'aucun mauvais traitement dans sa prison libyenne, mais qu'il avait été maltraité quand il était en détention en Tunisie", indique l'ONG basée à New York dans un communiqué.

"Mahmoudi a dit à Human Rights Watch que lorsqu'il était détenu dans la prison Mornaguia à Tunis, des gardiens l'ont menacé, l'ont battu à coups de matraques, de bottes, et avec un fouet", selon HRW qui indique avoir envoyé des représentants lui rendre visite.

M. Mahmoudi a été livré le 24 juin à Tripoli après avoir été incarcéré neuf mois en Tunisie, où cette extradition très controversée a déclenché une crise politique.

L'extradition a en effet été vivement contestée par plusieurs organisations de défense des droits de l'Homme, ainsi que par des personnalités de l'opposition tunisienne, qui estiment qu'elle viole les principes du droit international et que la Libye n'offre pas les garanties d'un procès équitable.

"La Tunisie a extradé Mahmoudi après avoir reçu des assurances selon lesquelles la Libye ne le maltraiterait pas", a indiqué Eric Goldstein, directeur adjoint au département Moyen-Orient/Afrique du Nord à HRW.

"C'est désormais à la Libye de tenir parole et respecter les droits de Mahmoudi", a-t-il ajouté.

M. Mahmoudi a été inculpé par les autorités libyennes notamment d'"incitation au viol, au meurtre et au rapt", selon le bureau du procureur général libyen.

dsg/srm/vl/sw

PLUS:afp