NOUVELLES

La conférence de Paris sur la Syrie affirme qu'Assad doit partir

06/07/2012 08:12 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

La conférence de Paris des Amis du peuple syrien affirme vendredi que le président Bachar al-Assad doit "quitter le pouvoir" et annonce son intention "d'accroître massivement" l'aide à l'opposition, dans ses conclusions adoptées par une centaine de pays occidentaux et arabes.

"Les participants sont convenus et ont clairement affirmé que ceux dont la présence compromettrait la crédibilité de la transition devraient être mis à l'écart. A cet égard, ils ont tenu à souligner que Bachar al-Assad devait abandonner le pouvoir", dit le texte.

Ils ont également "décidé d'accroître massivement l'aide à l'opposition" syrienne.

"A cet égard, certains participants fourniront, notamment aux opposants, des moyens de communication pour leur permettre de communiquer de façon plus sûre entre eux et avec l'extérieur du pays et de se protéger dans le cadre de leur mobilisation pacifique", dit le texte.

Dans le même temps ils "ont appelé les opposants à continuer à se concentrer sur leurs objectifs communs" alors que cette semaine l'opposition a montré au grand jour ses divergences sur la vision de la transition et une éventuelle intervention militaire étrangère.

Les participants à la conférence de Paris se sont également "engagés à soutenir les efforts du peuple syrien et de la communauté internationale visant à rassembler les éléments de preuve qui permettront, le moment venu, de demander des comptes aux responsables de violations graves, systématiques, et à grande échelle des droits de l'homme, notamment des violations susceptibles d'être considérées comme des crimes contre l'humanité".

Ils se félicitent également que "le Maroc soit disposé à accueillir la prochaine réunion du groupe des amis du peuple syrien. L'Italie s'est déclarée prête à accueillir la réunion suivante".

thm-dp/hr/sba

PLUS:afp