NOUVELLES

JO-2012 - Cyclisme: le mode d'emploi

06/07/2012 12:47 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

Mode d'emploi du cyclisme avant les épreuves des jeux Olympiques de Londres:

LES ORIGINES

La draisienne, ancêtre de la bicyclette, est inventée en 1816 par l'Allemand Karl Friedrich Drais, qui rend orientable la roue avant du célérifère. En 1880, la chaîne apparaît et la roue arrière devient motrice. Et peu à peu des courses sont organisées, avec le premier Tour de France en 1903. En 1953, le vélo quitte les routes et découvre les sentiers avec le mountain-bike (le VTT), un engin inventé par un étudiant californien, James Finley Scott.

Le cyclisme sur route est au programme des premiers jeux Olympiques de l'ère moderne, à Athènes, en 1896. Les femmes devront elles attendre 1984 et Los Angeles. Le contre-la-montre ne sera disputé qu'à partir de 1996 à Atlanta, la même année que pour le VTT. Quant au BMX, c'est le petit dernier, au programme olympique depuis Pékin en 2008.

Le cyclisme sur piste est olympique depuis 1896 pour les hommes, depuis Séoul en 1988 pour les femmes. A noter que l'omnium fait ses débuts cette année à Londres.

LES EPREUVES

18 épreuves (9 masculines, 9 féminines)

Messieurs et dames:

- 2 épreuves sur route: course en ligne et contre-la-montre

- 5 épreuves sur piste: vitesse individuelle, vitesse par équipes, keirin, poursuite par équipes 4 km, omnium

- 1 épreuve de VTT

- 1 épreuve de BMX

Sur route:

Pour la course en ligne, les coureurs, répartis par équipes nationales, partent en même temps sur un parcours de 249 kilomètres (140 km pour les dames). Le vainqueur est le premier à franchir la ligne d'arrivée.

Pour le contre-la-montre, les coureurs partent l'un après l'autre. Le vainqueur est celui qui a signé le meilleur temps sur la distance (44 km pour les messieurs, 29 km pour les dames).

Sur piste:

Les épreuves sur piste se disputent sur un anneau ovale de 250 m relevé à 12 degrés à son point le plus bas et 42 degrés à son point le plus haut pour que les coureurs soient en permanence perpendiculaires à la piste, même dans les virages.

La vitesse individuelle consiste en un duel entre deux concurrents, sur trois tours. Par équipes, l'épreuve se déroule avec trois sprinters par pays, qui s'effacent l'un après l'autre à la fin de chaque tour.

La poursuite par équipes oppose deux équipes de quatre coureurs (trois chez les dames) placés au milieu des lignes droites de chaque côté opposé de la piste. Le but est de tenter de rattraper l'autre équipe. Faute de quoi le vainqueur est celui qui a parcouru 4 km (3 km pour les dames) le plus rapidement. Le temps est pris sur le troisième coureur.

Keirin: lors des premiers 1400 mètres, l'allure des 6 coureurs en lice est réglée par un entraîneur sur un engin à propulsion électrique. Celui-ci accélère progressivement et quitte la piste à 600/700 mètres de l'arrivée, lâchant alors les concurrents pour le sprint final.

Omnium: l'épreuve se dispute sur 6 courses disputées en deux jours, le tour de piste lancé, la course aux points (120 à 160 tours avec des points attribués lors des sprints tous les 10 tours), l'élimination (le dernier coureur éliminé à chaque sprint jusqu'au duel final), la poursuite individuelle (4 km pour les messieurs, 3 km pour les dames), le scratch (course en ligne) et le kilomètre départ arrêté (500 m pour les dames). Le classement général est établi sur l'addition des places dans ces différentes courses.

VTT: la compétition consiste en une course en ligne sur un circuit accidenté, principalement sur terre, à couvrir plusieurs fois.

BMX: la course oppose à chaque fois huit "pilotes" sur une piste d'environ 400 mètres parsemée d'obstacles, de bosses doubles et de virages serrés, que les concurrents doivent franchir le plus rapidement possible. La piste est longue de 470 mètres pour les messieurs, 430 mètres pour les dames.

LA COMPETITION

Format:

Epreuves sur piste: système de tableau avec élimination directe, sauf pour l'omnium. En vitesse individuelle, la compétition débute par un tour de qualification au temps sur 200 m, puis à partir des quarts de finale, matches en deux manches gagnantes.

BMX: tableau par élimination directe, jusqu'à la finale à 8 concurrents. Chez les messieurs, quarts de finale sur trois manches pour désigner les huit premiers qualifiés, sur cinq manches pour les huit derniers qualifiés. Demi-finales pour les messieurs et dames sur trois manches. Finale sur une manche.

Nombre de concurrents : 212 (145 hommes, 67 femmes) pour les épreuves sur route, 188 concurrents (104 hommes et 84 femmes) pour les épreuves sur piste, 80 concurrents (50 hommes, 30 femmes) pour le VTT, 48 concurrents (32 hommes, 16 femmes) pour le BMX

Date des épreuves:

Epreuves sur route: 28 et 29 juillet pour les épreuves en ligne messieurs et dames, 1er août pour les deux contre-la-montre

Epreuves sur piste: 2 au 7 août

VTT: 11 et 12 août

BMX: du 8 au 10

Site:

Epreuves sur route: l'épreuve en ligne quitte Londres sur 70 kilomètres pour rejoindre le circuit de Box Hill (15,5 km avec deux côtes pour un dénivelé par tour de 180 m, à une trentaine de km au sud-ouest de Londres), puis revient au centre de Londres, sur The Mall, face à Buckingham Palace.

Les contre-la-montre seront disputés dans le cadre de Hampton Court, une ancienne résidence royale dans le sud-ouest de Londres, construite en grande partie aux 16ème et 17ème siècle.

Epreuves sur piste: toutes les épreuves ont lieu dans le vélodrome olympique de Stratford (6.000 places), le "chips" tel qu'il a été baptisé pour la forme de son toit.

VTT: la course est disputée sur le site de Hadleigh Farm à l'est de Londres, dans le comté d'Essex, sur un circuit d'environ 5 kilomètres avec un dénivelé de 70 m.

BMX: le circuit, construit avec 14.000 m3 de terre, se trouve dans le parc olympique, à côté du vélodrome.

bur-jm/ol/gv

PLUS:afp