NOUVELLES

George Zimmerman de nouveau libéré sous caution en Floride

06/07/2012 08:13 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

ORLANDO, États-Unis - Le surveillant de quartier George Zimmerman, accusé d'avoir tué un jeune Noir non armé en Floride en février, a quitté la prison du comté de Seminole pour la deuxième fois vendredi, en attendant son procès pour meurtre non prémédité qui ravive les tensions raciales aux États-Unis.

George Zimmerman est accusé d'avoir tué par balle Trayvon Martin, âgé de 17 ans, dans un ensemble résidentiel protégé de Sanford le 26 février. Il a plaidé non coupable et affirme avoir ouvert le feu en état de légitime défense conformément aux lois floridiennes.

Il a été libéré vendredi après qu'un juge eut fixé sa nouvelle caution à 1 million $US, assortie de conditions strictes.

Le surveillant de quartier avait été libéré une première fois en avril en échange d'une caution de 150 000 $US. Mais le juge Kenneth Lester a révoqué sa libération le mois dernier après que les procureurs eurent présenté des preuves montrant que Zimmerman et sa femme avaient trompé la cour au sujet de leur situation financière. Ils n'avaient pas dit au juge qu'un site mis sur pied pour financer la défense de Zimmerman avait permis de récolter environ 135 000 $US au moment de l'audience.

La femme de Zimmerman, Shellie, est accusée de parjure. Elle a été libérée sous caution.

Les conditions fixées par le juge interdisent à George Zimmerman de sortir du comté de Seminole, qui correspond à la grande région métropolitaine d'Orlando, en Floride. Il doit porter un bracelet de surveillance électronique et n'a pas le droit d'ouvrir un compte bancaire, d'obtenir un passeport ou d'entrer dans un aéroport. Il doit respecter un couvre-feu de 18 h à 6 h.

«Il est très content d'être sorti», a déclaré l'un de ses avocats, Don West. «Être dans ce genre d'environnement est certainement une expérience qui pousse à réfléchir.»

Peu avant la libération de George Zimmerman, le révérend Al Sharpton l'a critiqué pour avoir voulu récolter de l'argent sur Internet. Le militant des droits civiques se trouvait à La Nouvelle-Orléans avec les parents de Trayvon, Tracy Martin et Sybrina Fulton. Mme Fulton s'est dite déçue que le juge ait accordé une nouvelle libération sous caution à celui qui a tué son fils.

Les parents de Trayvon Martin et ceux qui les soutiennent estiment que l'adolescent a été visé par George Zimmerman simplement parce qu'il était Noir. Selon eux, c'est Zimmerman qui a initié l'affrontement.

Les 44 jours qui se sont écoulés entre l'incident et l'arrestation du surveillant de quartier ont provoqué des manifestations dans tous les États-Unis, précipitant le départ du chef de la police locale et poussant le département fédéral de la Justice à ouvrir une enquête.

D'ici à son procès, Zimmerman résidera dans un «lieu sûr» avant de déménager dans un endroit permanent. Il a embauché une équipe de sécurité, selon les informations diffusées sur le site Internet créé par son équipe de défense.

PLUS:pc