NOUVELLES

France: lever de boucliers contre l'autorisation du voile par la Fifa

06/07/2012 10:40 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

La décision de la Fédération internationale de football (Fifa) d'autoriser le port du voile par des joueuses lors de compétitions sportives a suscité vendredi une levée de boucliers en France où la loi restreint le port d'insignes religieux dans certaines circonstances.

Un député de droite, Gérald Darmanin, qui fut directeur de cabinet de l'ancien ministre des Sports David Douillet, a appelé la ministre actuelle Valérie Fourneyron à "interdire le port du voile sur les terrains de football" en France.

La Fifa, organe garant des lois du football, a décidé jeudi à l'unanimité d'autoriser le port du voile (ou hijab) pour les joueuses, sur demande de la Confédération asiatique et du Prince Ali Ben al Hussein de Jordanie, un des six vice-présidents de la Fédération.

Le député français demande à la ministre, "au nom de nos valeurs républicaines et universelles, d'intervenir auprès des instances internationales du football et de l'olympisme pour regretter officiellement cette décision".

M. Darmanin fustige une décision "contraire au principe de laïcité, si cher à notre démocratie", et qui "met donc à mal une des valeurs fondamentales de notre République" française.

L'association féministe Ni Putes Ni Soumises a jugé que cette mesure constitue une "régression" et "une trahison des valeurs universelles".

Le Front national (extrême droite, 18% des voix à l'élection présidentielle) affirme dans un communiqué craindre que cette autorisation "ouvre la voie à toute sorte d'exigences que ne manqueront pas de porter les islamistes radicaux, telles que la séparation des hommes et des femmes dans les tribunes des stades ou encore l'interdiction pour un homme d'arbitrer ou d'entraîner une équipe féminine".

Le petit Parti radical de gauche (PRG), allié des socialistes dans la majorité qui soutient le président socialiste François Hollande, a quant à lui déploré un "nouveau recul du principe de la laïcité". Il demande au gouvernement d'organiser rapidement une consultation "sur l'application du principe de laïcité dans le sport et dans la vie associative".

Le port du voile, comme de tout autre insigne religieux ostensible, est interdit en France aux fonctionnaires ainsi qu'aux jeunes fréquentant un établissement scolaire.

gk-ao/mad/nou/lbx/jms

PLUS:afp