Huffpost Canada Quebec qc

Festival d'été de Québec : Chimène Badi, de la soul assumée (ENTREVUE/VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
CHIMENE BADI
Chimène Badi lors de l'ouverture du FEQ, pour le spectacle Le Français d'abord. (Crédit photo: Marc Young) | Marc Young

Si certains Québécois avaient déjà entendu son nom dans le passé, les références qu'ils faisaient à Chimène Badi collaient davantage à la chanson pop sortie de la télé-réalité française. Depuis, l'artiste originaire de Melun, a pourtant pris énormément de maturité et surtout une assurance surprenante, qui la mène aujourd'hui à interpréter ce qu'il y de plus vrai en elle, le gospel & soul. Même s'il ne s'agit pas du style musical le plus populaire en France, la chanteuse préfère foncer dans ce style que de composer des chansons qui ne lui ressemblent pas. Une belle authenticité !

Après avoir fait dans la musique pop, puis jazz, Chimène Badi a lancé en 2011 l'album Gospel & Soul, reprenant des titres ayant marqué sa jeunesse, des chansons influentes du milieu comme For Once in my Life (Stevie Wonder) ou Ain't No Mountain High Enough (chantée entre autres pa Marvin Gaye, Diana Ross). En français comme en anglais, Chimène Badi interprète les pièces avec beaucoup d'aplomb, tout en dosant son rythme vocal entre les différents morceaux ; certains étant plus énergiques, d'autres beaucoup plus doux et épurés.

Le Huffington Post Québec s'est entretenu avec Chimène Badi. Découvrez ou redécouvrez la chanteuse en quelques questions.

Q. Il ne s'agit pas de votre premier passage au Québec. Envisagiez-vous votre retour avec une certaine appréhension ou encore un grande joie ?

R. « Cest une joie ! Je suis contente, mais j'appréhende toujours, peu importe l'endroit ! Je crois que, quand on a envie de faire les choses bien, on appréhende toujours un petit peu ! Après, je me sens plutôt sereine, je suis très contente que l'album soit sorti ici et qu'on en parle un peu ! Et je me dis que c'est l'occasion de découvrir un nouveau public ! »

Q. Samedi, vous assurerez la première partie de Lionel Richie au Festival d'été de Québec. Qu'est-ce cela vous fait ?

« Jai peur ! Un peu ouais ! J'ai peur ! (Rires) Du coup, je suis un peu ''speed'' cette semaine ! J'ai peur, mais dans le sens, j'ai du trac ! Une bonne peur ! Parce que c'est la première fois que je vais chanter devant autant de monde toute seule, devant un public qui ne me connaît pas forcément en plus... En France bon, tout le monde me connaît, donc c'est toujours un peu plus facile. Il y a des visages qu'on reconnaît dans le public, des gens qui te suivent ! Donc, là c'est complètement différent, et c'est un ''challenge'' pour moi, que j'ai envie de relever. C'est gratifiant. C'est quand même assez honorant que Lionel Richie me demande de faire sa première partie, je le prends comme un cadeau ! Donc j'ai vraiment envie de le vivre à fond et de ne pas passer du tout à côté ! »

Q. Comment avez-vous rencontré Lionel Richie ?

« En fait, il y a 7 ans, quand j'étais à Paris, on a fait un plateau radio, et on m'a demandée de chanter avec lui sur Say You, say me. J'étais très très impressionnée ! D'ailleurs, je me souviens à peine de ce moment-là...parce que bon c'était une époque difficile et je n'étais pas forcément très à l'aise. Ça s'est fait rapidement ! Et donc, au bout de 7 ans, on me rappelle et on me dit (la maison de disques) : ''Lionel Richie aimerait refaire ce duo avec toi sur son album''. Je saute au ciel ! C'était donc super ! Avec tout ce que je sais maintenant et comment j'ai grandi et avec ma maturité, je sais que maintenant, je vais pas passer à côté de ce moment et que je vais vraiment le vivre à fond et donc voilà ! [...] Je me suis retrouvée en studio...on a fait de la promo ensemble ! Mais je ne me serais jamais attendue à faire sa première partie. »

Q. Votre dernier album est 100% gospel & soul, mais vous avez également touché au jazz et à la pop il y a quelques années. Comment expliquez-vous ce choix artistique ?

R. « Cela faisait longtemps que j'avais envie de toucher cet univers-là parce que je m'y sens à ma place et parce que j'ai grandi avec cette musique. J'ai eu la chance, avec mes parents de toujours écouter de la musique à la maison. Et mes parents n'ont jamais été en accord avec leur univers, donc du coup, je me suis retrouvée dans mes oreilles avec de la variété française, mais en même temps du gospel, de la soul, du jazz. Au fil des années et de mes années de carrière, je me retrouvais sur scène et j'étais frustrée. J'avais envie de faire autre chose, parce que le gospel et la soul...et bien c'est mon univers! Je m'y sens bien dedans ! Et ça, c'est la chose la plus importante; d'être bien, de s'affirmer et de s'assumer aussi ! »

Q. Pour les Québécois qui iront vous voir samedi au FEQ, à quoi peuvent-ils s'attendre de vous sur scène ?

« Et bien d'abord, je ne présenterai que des pièces gospel et soul. Ils pourront s'attendre à donc passer pas plusieurs émotions ! Parfois, ça va bouger beaucoup ; il y a des titres qui vont vraiment passer davantage par la voix et l'attitude. Il y a des titres où la douceur va s'installer. C'est aussi ma personnalité musicale ! Je me trouve bien dans les titres plus allégés, et parfois dans des chansons où tu y vas plus... Samedi, je vais y aller à fond ! »

Chimène Badi est en spectacle le 7 juillet, en première partie de Lionel Richie, dans le cadre du Festival d'été de Québec. Son album Gospel & Soul est disponible sur iTunes.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Festival d'été de Québec, le 7 juillet
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction