Le Canada dénonce des «crimes contre l'humanité» en Syrie et critique Moscou

Publication: Mis à jour:
SYRIA CRISIS VIOLENCE
AP

Le chef de la diplomatie canadienne John Baird a demandé vendredi que le président syrien Bachar al-Assad et sa garde rapprochée soient traduits en justice pour crimes contre l'humanité, tout en critiquant l'attitude de la Russie sur ce dossier.

Le régime de Bachar al-Assad doit "rendre des comptes pour les crimes qu'il est en train de commettre et, à mon avis, ces crimes ont clairement atteint le niveau de crimes contre l'humanité", a déclaré le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird, lors d'une conférence de presse téléphonique à l'issue de la réunion internationale des "Amis de la Syrie", qui réunissait les représentants de 100 pays à Paris.

M. Baird a également estimé que la Russie était un "obstacle significatif" à la résolution du conflit en Syrie.

L'attitude de Moscou "ne fait pas que bloquer la mise en oeuvre des sanctions de l'ONU, elle permet à ce régime de tenir. (La Russie) doit réfléchir au rôle qu'elle veut jouer dans un monde civilisé", a ajouté M. Baird, précisant qu'à l'avenir le Canada et ses alliés seraient "plus fermes" vis-à-vis de la Russie.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, basé en Grande-Bretagne, 16.500 personnes ont été tuées depuis le début du mouvement de contestation contre Bachar al-Assad, mi-mars 2011.

amc-vs/sam

Sur le web

Ottawa dénonce les «crimes contre l'humanité» en Syrie

Amnistie internationale évoque des crimes contre l'humanité en Syrie

Les violences font des dizaines de morts en Syrie

Paris veut aider les rebelles syriens avec des moyens de communication

Washington redoute un nouveau massacre en Syrie