NOUVELLES

C-B: le mauvais temps du printemps a nui à la chasse aux ouaouarons

06/07/2012 05:21 EDT | Actualisé 05/09/2012 05:12 EDT

VICTORIA - Les pluies diluviennes du printemps en Colombie-Britannique ont été des plus profitables aux ouaouarons de la région.

Un chasseur d'amphibiens établi à Victoria, Stan Orchard, a soutenu que ses efforts pour enrayer la prolifération de cet animal envahissant et vorace dans les plans d'eau du sud de l'île de Vancouver ont été minés par le mauvais temps.

M. Orchard a expliqué que la surveillance des ouaouarons s'effectuait pendant la nuit grâce à des appareils électroniques fixés sur des radeaux gonflables. Les fortes pluies ont toutefois rendu plus difficile le repérage des bêtes, tandis que les vents faisaient dériver les embarcations.

Il a poursuivi en indiquant que le printemps dernier en Colombie-Britannique, avec ses vents forts et ses importantes précipitations, avait entravé le travail de surveillance de ses patrouilles sur les eaux infestées de ouaouarons dans la région de Victoria. L'animal est considéré comme l'une des 100 espèces les plus envahissantes du monde.

Les ouaouarons ne sont pas, à l'origine, des espèces caractéristiques de la région des Rocheuses, mais l'animal a infesté certains plans d'eau de l'île de Vancouver en raison de propriétaires irresponsables qui les y ont relâchés. Les ouaouarons ingurgitent pratiquement tout sur leur passage, tant et si bien qu'ils ont entraîné l'exode de certaines espèces locales d'insectes, d'amphibiens, d'oiseaux et de poissons.

Le mauvais temps qu'a connu la Colombie-Britannique a toutefois permis à M. Orchard d'être reconnu pour ses méthodes de travail en Caroline du Nord. Il y a accepté un contrat près d'une centrale nucléaire de cet État américain pour débarrasser un plan d'eau des ouaouarons envahissants

PLUS:pc