NOUVELLES

USA: Les demandes d'assurance-emploi reculent à un creux de six semaines

05/07/2012 01:43 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les Américains ont été moins nombreux à demander des prestations d'assurance-emploi la semaine dernière, tandis qu'une étude du secteur privé a fait état d'une reprise de l'embauche pendant le mois de juin — deux rapports qui permettent d'espérer que le marché de l'emploi des États-Unis recommence à croître après trois mois de stagnation.

Le nombre de demandes hebdomadaires de prestations d'assurance-emploi a reculé de 14 000 pour atteindre 374 000 en données désaisonnalisées, a indiqué jeudi le département américain du Travail. Il s'agit de leur plus faible niveau depuis la semaine du 19 mai.

Par ailleurs, la firme de services d'emplois ADP a indiqué que les entreprises privées avaient recruté 176 000 nouveaux travailleurs le mois dernier. C'est davantage que le nombre de 136 000 affiché pour le mois de mai et si ce niveau se confirme et se maintenait, il suffirait pour faire reculer le taux de chômage.

Les données dessinent un marché de l'emploi qui s'améliore lentement, à la veille de la publication du rapport du gouvernement sur l'emploi pour le mois de juin. Les économistes s'attendent à une création nette de 90 000 emplois, tandis que le taux de chômage devrait rester à 8,2 pour cent.

Il arrive souvent que les résultats de l'enquête de la firme ADP divergent grandement des chiffres du gouvernement, alors les économistes ont interprété prudemment les données publiées jeudi.

Les demandes hebdomadaires de prestations d'assurance-emploi donnent une idée du rythme des mises à pied. Lorsqu'elles reculent sous la barre des 375 000 de façon soutenue, elles signalent généralement que l'embauche est assez forte pour faire diminuer le taux de chômage.

La moyenne des quatre dernières semaines, qui atténue les fluctuations hebdomadaires, a glissé de 1500 demandes à 385 750 demandes.

PLUS:pc