NOUVELLES

Une nouvelle exposition à Londres révèle les secrets du style de James Bond

05/07/2012 12:31 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - S'il y a une chose que James Bond nous a appris, c'est que derrière tout grand espion, il y a un grand tailleur.

Une nouvelle exposition au Centre Barbican de Londres à compter de vendredi explore le style du célèbre agent secret, proposant des costumes, des accessoires, des éléments de décor et des dessins tirés d'un demi-siècle de films sur 007.

Conçue avec l'aide des producteurs, qui doivent assurer la promotion de la nouvelle aventure de Bond qui prendra l'affiche cet automne, «Designing 007» comprend les smokings de l'espion, les robes de soirée de ses acolytes féminins et les tenues de ses ennemis de même qu'une sélection d'accessoires et de gadgets.

Il y a aussi des esquisses de l'influent décorateur de plateau Ken Adam, dont les repaires caverneux et les stations spatiales épurées ont conféré aux films leur aspect moderne.

L'exposition est à la fois une réflexion sur la pérennité du héros créé par Ian Flemming et un hommage aux artisans et designers européens et américains qui ont créé le look de cette icône britannique.

Selon le conservateur Bronwyn Cosgrave, la franchise Bond a toujours attiré les gens les plus talentueux. Cela concerne M. Adam, qui est né en Allemagne, mais aussi la costumière Lindy Hemming, une Britannique qui a participé à l'élaboration de «Designing 007».

«Au début, ils n'avaient pas d'argent, mais ils avaient de l'ingéniosité», affirme M. Cosgrave.

Certains des items exposés sont devenus des symboles connus, comme le bikini blanc d'Ursula Andress dans le premier long-métrage «Dr No» («James Bond 007 contre docteur No») en 1962, et le maillot de bain bleu de Daniel Craig dans «Casino Royale».

D'après le conservateur, le complet porté par Sean Connery dans les films des années 1960 est «l'équivalent masculin du tailleur de Chanel» alors que le smoking à la coupe ajustée est tellement associé au personnage qu'il a été baptisé le «look James Bond».

«C'est sexy», soutient Bronwyn Cosgrave. «Quand un homme est-il à son meilleur? Quand il est en smoking, bien sûr.»

«Designing 007» sera présentée à Londres jusqu'au 5 septembre avant d'entreprendre une tournée internationale, qui s'arrêtera notamment au TIFF Bell Lightbox à Toronto en octobre.

PLUS:pc