NOUVELLES

Revers pour le laboratoire Merck KGaA sur son traitement contre le cancer

05/07/2012 03:45 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Le laboratoire allemand Merck KGaA a annoncé jeudi que son étude de phase III consacrée à l'utilisation de son médicament anticancéreux dans une indication particulière n'avait pas permis de démontrer son efficacité.

L'emploi de l'Erbitux, conjointement à d'autres traitements, ne permet pas aux patients souffrant d'un carcinome (type particulier de cancer) de l'estomac à un stade avancé de vivre significativement plus longtemps sans une aggravation de la maladie.

"Nous sommes déçus", a reconnu Florian Lordick, le médecin qui dirige l'étude, cité dans un communiqué. "Les patients souffrant d'un carcinome de l'estomac avancé ont actuellement peu de solutions de traitement et un mauvais pronostic vital".

"L'efficacité prouvée de l'Erbitux dans ses indications déjà autorisées, à savoir le cancer du côlon métastatique et le cancer de la tête et du cou, reste intacte", a tenu à signaler Bayer dans son communiqué.

A la Bourse de Francfort, à 07H42 GMT, son titre perdait 0,3% à 79,7 euros alors que l'indice vedette Dax avançait de 0,12%.

esp/oaa/jh

PLUS:afp