NOUVELLES

Open de France - 1er tour - Le Suédois Christian Nilsson prend la tête

05/07/2012 01:16 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

Le Suédois Christian Nilsson a pris seul la tête de l'Open de France en signant une carte de 65, à l'issue du premier tour disputé jeudi sur le Golf National (par 71) de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Ce beau résultat - le record du parcours est de 62 - le place à un coup de l'Anglais Gary Boyd, du Thaïlandais Thongchai Jaidee et du jeune Italien Matteo Manassero.

Le premier Français, Raphaël Jacquelin, a rendu une carte de 68 tandis que le tenant du titre, Thomas Levet (72) est juste au-dessus du par.

L'Italien Frederico Colombo, 24 ans, a créé la sensation en terminant à moins 4 après avoir été pointé à moins 5 à l'issue de son aller puis être parvenu un temps à moins 6, à la hauteur de Nilsson.

"Je suis vraiment très heureux de ce premier tour ici d'autant que ma première partie de saison a été plutôt médiocre. J'ai raté beaucoup de cuts. Ce résultat est donc excellent pour ma confiance. Signer un score de 65 avec 7 birdies pour un seul bogey sur un parcours comme le Golf National, il y a vraiment de quoi être satisfait", a commenté Nilsson, ancien vainqueur, en 2009, de l'Open de Saint-Omer.

"Les conditions de jeu étaient excellentes mais le parcours ici est toujours aussi exigeant. La clé, c'était de réussir de bonnes mises en jeu et ce fut le cas soit au driver soit avec le fer 2. Ensuite, tout s'est bien enchaîné jusqu'au green et mon putting a été à la hauteur", a-t-il expliqué, lui dont le meilleur résultat cette saison n'a été qu'une 38e place.

Quelques grands noms se sont tenus un peu à l'écart de la course en tête, à l'instar du N.3 mondial, Lee Westwood, la tête d'affiche du tournoi. Quatre au-dessus du par après un double boggey à son sixième trou - le N.15 - il devait ensuite réaliser quatre birdies consécutifs puis terminer cette première journée à - 1. Auparavant, il avait souffert sur le N.8 et mis un pied dans l'eau pour faire revenir une balle dans le droit chemin.

Le trio de la Ryder Cup - Justin Rose (par), Ian Poulter (+1) et Paul Casey (+9) n'a pas été particulièrement homogène et l'Allemand Martin Kaymer, très attendu ce week-end a rendu une carte de +2, un résultat identique à celui réalisé par les deux prestigieux "seniors", Colin Montgommerie et Jose Maria Olazabal.

syd/eb

PLUS:afp