NOUVELLES

Malgré la «Murray Mania», la demi-finale Federer-Djokovic est la plus attendue

05/07/2012 01:04 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

WIMBLEDON, Royaume-Uni - Malgré la «Murray Mania» qui déferle présentement sur la Grande-Bretagne, c'est l'autre demi-finale masculine qui fait frémir d'impatience les amateurs à Wimbledon.

Le sextuple champion Roger Federer et le vainqueur de l'an dernier, Novak Djokovic, s'affronteront pour la première fois sur la pelouse anglaise, leur 27e duel en carrière.

«C'est intéressant que ce soit notre premier affrontement sur gazon. J'ai bien hâte», a dit Federer, qui tente d'égaler la marque du tournoi en mettant la main sur un septième titre après avoir perdu en quarts lors des deux dernières éditions.

«Je n'ai pas accordé trop d'importance à ce match, pour être honnête. Je suis juste content d'être encore là plus loin dans le tournoi qu'au cours des deux dernières années.»

Le Suisse de 30 ans détient déjà la marque avec 16 titres du Grand Chelem. Il a remporté le dernier tournoi majeur qui lui manquait, les Internationaux de France, en 2009. Mais son dernier sacre en Grand Chelem est survenu il y a plus de deux ans, aux Internationaux d'Australie de 2010. Depuis, il a été loin d'afficher sa meilleure forme.

Mais s'il devait remporter ses deux prochains matchs, Federer renouerait avec le premier rang mondial. Il égalerait non seulement le record de Pete Sampras avec sept victoires à Wimbledon, mais également ses 286 semaines au sommet du classement mondial.

«Je sais que c'est possible. Je sais que je joue très bien présentement, a dit Federer, qui a une fiche de 14-12 face à Djokovic, mais 1-6 depuis le début de 2011. Je sais que les choses seront compliquées dans ce match. Je suis mieux d'être bien préparé, car ce sera un match difficile.»

Difficile n'est peut-être pas suffisant comme terme. Djokovic, première raquette mondiale, a remporté quatre des six derniers majeurs, perdant notamment contre Rafael Nadal en finale de Roland-Garros, le mois dernier. Des statistiques qui ressemblent énormément à ce que Federer faisait année après année il n'y a pas si longtemps.

«Je ne tente pas de défendre mon titre ici. Je tente de me battre pour le gagner comme font les quatre joueurs qui atteignent ce stage, a dit Djokovic, qui a éliminé Federer en demi-finales à Paris. Alors je suis dans un état d'esprit très positif.»

Après des années à jouer dans l'ombre de Federer et Nadal, c'est maintenant à son tour de briller. Le Serbe de 25 ans montre une fiche de 43-2 en tournois du Grand Chelem au cours des deux dernières années. Des chiffres à la Federer.

«Je le respecte beaucoup, comme tous les autres joueurs du circuit le respectent. Il n'y a pas de doute là-dessus, a indiqué Djokovic. Mais nous sommes des rivaux. Je ne pense pas trop à son histoire ou ses succès quand je suis sur le court. Je veux seulement remporter le match.»

L'autre demi-finale rend gaga toute la Grande-Bretagne. L'espoir local qu'est Andy Murray a atteint les demi-finales pour la quatrième année d'affilée et avec Nadal déjà éliminé, le public s'attend que jamais à davantage de sa part.

«Inconsciemment, je suis probablement très stressé présentement, mais je tente de ne pas le ressentir, a dit Murray. Quand ce tournoi prend fin, je sens toute la pression qui relâche et je ne veux pas être sur un court pour quelques semaines.»

Au lieu d'une autre demi-finale contre Nadal, qui l'a battu en 2010 et 2011, Murray affrontera cette fois le Français Jo-Wilfried Tsonga.

Les Britanniques mettent beaucoup de pression sur Murray puisqu'aucun de leurs compatriotes n'a atteint la finale du tableau masculin depuis Bunny Austin, en 1938. Le dernier Britannique à avoir remporté le tournoi est Fred Perry, en 1936.

«Le tennis n'est pas un sport qui a des tonnes de supporteurs pour le reste de la saison. Mais tout le monde le suit dès que Wimbledon commence, car ils savent à quel point c'est un tournoi important, a expliqué Murray. L'appui que j'ai reçu au cours des cinq, six dernières années ici a été incroyable. Je tente tout ce que je peux lpour remporter ce tournoi pour moi, mais aussi pour tous ces gens.»

PLUS:pc