NOUVELLES

Libye: le comité constituant sera élu lors d'un prochain scrutin (CNT)

05/07/2012 04:08 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

Le Conseil national de transition (CNT) libyen a annoncé jeudi que les membres du comité chargé de rédiger la Constitution seraient élus lors d'un prochain scrutin, et non pas nommés, comme convenu jusqu'à présent, par l'assemblée qui doit être élue samedi.

Le "Congrès général national", dont les membres doivent être élus samedi, perd ainsi l'une de ses principales prérogatives. Il sera finalement chargé de choisir un nouveau gouvernement, gérer une nouvelle période de transition et surtout préparer la loi qui régira l'élection du comité constituant.

A moins de 48 heures des premières élections nationales depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, le CNT au pouvoir a amendé la loi électorale sur l'élaboration de la future Constitution.

Le CNT a décidé "l'élection d'un comité constituant, extérieur aux membres (du Congrès), au suffrage libre et direct, pour rédiger un projet de Constitution", selon le texte lu lors d'une conférence de presse par le porte-parole du CNT, Salah Darhoub.

Ce comité sera composé de 60 membres, sur le modèle du comité des soixante qui avait rédigé la première Constitution du pays en 1951. Comme à l'époque, il sera formé par 20 membres de chacune des trois régions : la Tripolitaine (ouest), la Cyrinaïque (est) et le Fezzane (sud).

La décision d'amender la loi intervient en "réponse à la demande d'une grande partie de la population", a expliqué M. Darhoub.

Mais selon un membre du CNT, elle est surtout destinée à calmer la colère des partisans du fédéralisme qui ont appelé au boycott du scrutin dans l'Est du pays et menacent de saboter le scrutin de samedi.

Ces fédéralistes réclament une "répartition équitable" des sièges du Congrès général national, et fustigent le choix des autorités d'accorder, sur la base de données démographiques, 100 sièges à l'Ouest, 60 à l'Est et 40 au Sud.

ila/fc

PLUS:afp