NOUVELLES

L'ex-président Bush au Botswana pour la lutte contre les cancers féminins

05/07/2012 03:11 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

L'ancien président américain George W. Bush, en tournée en Afrique pour promouvoir une campagne de lutte contre les cancers féminins, a lancé jeudi un projet de 3 millions de dollars pour combattre le cancer de l'utérus au Botswana.

Ces fonds, venant du Plan d'urgence contre le sida (PEPFAR) de l'administration américaine, doivent aider à améliorer le diagnostic et le traitement des cancers à l'hôpital Princess Marina, le principal établissement de santé du pays, près de la capitale Gaborone.

"Il est important de donner le pouvoir de décider aux femmes, de changer leur vie positivement", a déclaré M. Bush.

Le cancer de l'utérus est la principale cause de mortalité due au cancer chez les femmes au Botswana. Il affecte en particulier celles qui sont porteuses du virus de VIH/sida.

M. Bush a commencé sa tounée africaine mercredi en Zambie, où il a ouvert un dispensaire, fruit d'un partenariat entre l'institut George Bush et le gouvernement zambien. En Zambie, pays voisin du Botswana en Afrique australe, l'ex-président républicain avait entamé l'an dernier avec son épouse Laura une campagne de lutte contre les cancers du sein et de l'utérus. Il se rendra ensuite en Ethiopie et en Tanzanie.

La campagne de la fondation Bush est menée avec des partenaires publics et des investisseurs privés, dont les laboratoires pharmaceutiques Merck et GlaxoSmithKline, qui fournissent des vaccins contre le papillomavirus, cause du cancer du col de l'utérus, selon le site de la fondation.

Les détracteurs de cette campagne soulignent pour leur part que trop peu d'argent est consacré à prévenir ces cancers et, surtout, à en déceler les causes.

bur-rm/jms/aub

PLUS:afp