NOUVELLES

Les eurodéputés dénoncent les violences de colons contre des Palestiniens

05/07/2012 06:59 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

Le Parlement européen a dénoncé jeudi les "actes de violence ou de harcèlement" perpétrés par des colons juifs à Jérusalem-Est et en Cisjordanie contre des civils palestiniens, et a appelé Israël à cesser d'étendre les colonies, qui font "obstacle" à la paix.

Dans une résolution adoptée à Strasbourg à une courte majorité (291 voix pour, 274 contre, 39 abstentions), le Parlement "condamne fermement tout acte d'extrémisme, de violence ou de harcèlement perpétré par les colons au détriment de civils palestiniens".

Les auteurs de tels actes doivent "répondre de leurs actes" devant la justice, plaident les parlementaires.

Israël doit "immédiatement mettre un terme aux démolitions de maisons, aux expulsions et aux déplacements forcés de Palestiniens", ajoute la résolution.

Les Palestiniens sont aussi soumis "aux "restrictions dans l'urbanisme et (à) la grave pénurie de logements qui en découle" et à de "graves pénuries d'eau", énumèrent les parlementaires.

Ils appellent le gouvernement israélien à cesser de construire et d'étendre, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, les colonies juives, qualifiées d'"illégales au regard du droit international" et constituant "un obstacle majeur aux efforts de paix".

"Les développements récents à Jérusalem-Est font de la perspective que Jérusalem devienne un jour la capitale de deux Etats une hypothèse de plus en plus improbable et inopérable dans la pratique", observent les députés.

Par ailleurs, le Parlement indique qu'il "réprouve tout acte de violence, quelle que soit la partie qui en est à l'origine, délibérément dirigé contre des civils" et se dit "profondément choqué par les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza".

Enfin il demande au Hamas, au pouvoir à Gaza, de reconnaître l'Etat d'Israël, "d'apporter son soutien à la solution des deux Etats", et de "mettre un terme aux violences" contre l'Etat hébreu.

ab/jri/hba

PLUS:afp