NOUVELLES

JO-2012 - Triathlon: les frères Brownlee et le reste du monde

05/07/2012 01:33 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

Si les médailles d'or du triathlon semblent promises aux Anglais, tant leur domination est écrasante, les frères Brownlee en tête, des places sur les podiums restent à prendre à l'arrivée d'une des épreuves les plus attendues des JO de Londres, au coeur de Hyde Park.

Seulement 12e à Pékin, loin du vainqueur allemand Jan Frodeno, Alistair Brownlee semble avoir réservé le titre de cette épreuve qui combine natation, vélo et course à pieds. Revenu de six semaines d'arrêt pour blessure, le double champion du monde a tout simplement écrasé le triathlon de Kitzbuehel en Autriche en juin, loin devant son frère Jonathan et l'Espagnol Javier Gomez, le 4e de Pékin en 2008.

Si il sera difficile côté messieurs de voler le haut du podium aux Britanniques, ce sera un peu plus ouvert chez les filles, même si l'Anglaise Helen Jenkins, vainqueur de la Coupe du monde 2011, a emporté deux manches récentes des Séries mondiales, à San Diego (Etats-Unis) et Sydney.

Sur sa route l'Anglaise devrait en effet trouver la Suissesse Nicola Spirig, victorieuse des deux dernières manches des Séries mondiales, ou encore la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt, leader de la Coupe du monde 2012.

Depuis l'arrivée du triathlon au programme olympique, en 2000 à Sydney, les six courses ont été remportées par six concurrents de nationalités différentes. Si cela se vérifie encore cette année, cela veut donc dire que les Britanniques, jamais titrés jusque là, abandonneront un titre à leurs adversaires.

ol/gd

PLUS:afp