NOUVELLES

JO-2012 - Canoë-kayak slalom: les jumeaux Hochschorner pour l'histoire

05/07/2012 03:31 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Après Sydney, Athènes et Pékin, c'est aux Jeux de Londres que les jumeaux slovaques Peter et Pavol Hochschorner tenteront d'écrire une nouvelle page de l'histoire du canoë-kayak de slalom en briguant un quatrième titre olympique de rang en biplace (C2).

Un rendez-vous avec l'histoire qui ne semble pas impressionner le duo de Bratislava, quintuple champion du monde en titre et sept fois champion d'Europe, à l'âge de 32 ans.

"La pression, on y est habitué. Elle nous aide à nous concentrer et répondre aux attentes de notre pays", a assuré à maintes reprises Peter Hochschorner, serein. "Plusieurs portions de la course sont identiques. Je pense que l'on peut s'y adapter très rapidement", a-t-il estimé après avoir remporté une épreuve-test sur les 300 m du parcours olympique de la Lee Valley.

Leur compatriote Michal Martikan et le Français Tony Estanguet, qui se sont partagés les quatre derniers titres de monoplace (C1), espèrent eux livrer un nouveau duel pour probablement leur dernière sortie olympique.

Car la nouvelle génération pousse derrière le champion français de 2000 et 2004 et le héros slovaque de 1996 et 2008, âgés respectivement de 34 et 33 ans.

"Le duel Estanguet-Martikan, pas sûr qu'il ait lieu aux Jeux. La concurrence est jeune, elle a 10 ans de moins et est prête à prendre des risques", concédait Estanguet en mai après avoir cédé son titre européen à l'Allemand Sideris Tasiadis.

"La concurrence est très serrée, la densité est grande au meilleur niveau avec notamment l'Allemand (Tasiadis) et le Slovène (Benjamin Savsek), deux nouveaux noms dangereux. Pour entrer dans le Top 10, il n'y a pas beaucoup de marge", avait-il ajouté.

Autre prétendant, le Britannique David Florence. Dans les eaux tumultueuses de la Lee Valley, il espère transformer en or son argent de Pékin. Et, pourquoi pas, réaliser le doublé en biplace (C2) avec Richard Hounslow, exploit qu'il a réalisé le mois dernier en Coupe du monde.

En K1, l'Italien Daniele Molmenti, tout nouveau champion d'Europe, visera une breloque, en or de préférence, comme cadeau d'anniversaire de ses 28 ans (1er août).

Chez les dames, la Slovaque Jana Dukatova, 29 ans, voudra succéder à sa compatriote Elena Kaliska, la double championne olympique. Mais la concurrence s'annonce relevée avec les Françaises, Allemandes, Autrichiennes...

Voire une jeune pousse comme l'Australienne Jessica Fox, 18 ans, lancée dans le sillage de parents champions: la Française Myriam Jerusalmi, double championne du monde et bronzée olympique en 1996 à Atlanta, et le Britannique Richard Fox, quintuple champion du monde de kayak.

sg/eb/ol/jr

PLUS:afp