NOUVELLES

JO 2012 - Boxe: l'Ukraine et la Chine très attendues

05/07/2012 01:52 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

Les boxeurs ukrainiens et chinois devraient se faire remarquer parmi les 250 qualifiés aux jeux Olympiques de Londres, à l'instar des Russes ou des Cubains, qui paraissent néanmoins en léger déclin cette année, dans une discipline pour la première fois féminine aux JO.

Pour la première fois depuis longtemps, Russie et Cuba ne présentent pas des boxeurs dans l'ensemble des 10 catégories.

En super-lourd, Magomed Omarov et le jeune Erislandy Savon Cotilla, neveu du légendaire Felix Savon, les représentants de ces deux pays, feront cependant partie des favoris pour le titre.

Ils devront néanmoins compter sur la présence du champion olympique 2008, l'Italien Roberto Cammarelle, et sur celle du champion du monde en titre, l'Azerbaïdjanais Magomedrasul Majidov. Quant au Français Tony Yoka, il a également une carte à jouer, ainsi que le Britannique Anthony Oluwafemi Olaseni Joshua, battu de justesse aux Mondiaux de Bakou en octobre.

Les Britanniques, 6e "puissance" au tableau des médailles à Pékin, pourraient également créer la surprise. Leurs boxeurs, qualifiés une première fois sous les couleurs anglaises, galloises ou écossaises, doivent quelques fois subir une "double sélection" entre eux pour figurer dans l'équipe de Grande-Bretagne, ce qui rehausse le niveau général.

Le Brésil, qui a très bien réussi ses derniers Championnat du monde, pourrait également faire mieux que figurer, à quatre ans du rendez-vous olympique de Rio.

Les Chinois, premiers au tableau des médailles à Pékin (2 en or, 1 en argent, 1 en bronze), devraient évidemment de nouveau bien faire, notamment dans les petites catégories, en particulier avec Zou Shiming, tenant du titre en 48 kg et véritable star dans son pays.

La vedette des JO de Pékin, l'Ukrainien Vasyl Lomachenko, médaillé d'or il y a quatre ans en poids plume, tentera de réitérer son exploit dans la catégorie supérieure (60 kg).

Enfin, parmi les femmes, pour la première fois représentées aux Jeux en boxe, dans trois catégories, l'Irlandaise Katie Taylor, championne du monde à Qinhuangdao (Chine) en mai, boxera en 60 kg avec de grandes chances de décrocher une médaille d'or.

syd/ol/gd

PLUS:afp