NOUVELLES

Greipel gagne la cinquième étape du Tour de France; Cancellara conserve la tête

05/07/2012 01:22 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

SAINT-QUENTIN, France - L'Allemand Andre Greipel a remporté dans un sprint fou la cinquième étape du Tour de France, jeudi, sa deuxième victoire d'étape consécutive, mais n'a pu ravir le maillot jaune à Fabian Cancellara, qui l'a conservé pour une sixième journée.

Le parcours majoritairement plat de 196,5 kilomètres entre Rouen et Saint-Quentin était presque fait sur mesure pour les spécialistes du sprint, exception faite d'une légère ascension en fin de course.

Le peloton a repris trois cyclistes qui s'étaient précédemment échappés avec seulement 100 mètres à faire, et Greipel a été en mesure de franchir le fil une fraction de seconde devant l'Australien Matt Goss. Mark Cavendish a pris la quatrième place.

«Une fois encore, je suis très, très heureux. C'est un des sprints les plus durs que j'ai disputés de ma carrière, a dit Greipel. Je ne sais pas comment j'ai fait pour revenir dans le groupe de tête, et comment j'ai pu éviter la chute de (Tyler) Farrar. Je pense que j'ai dû avoir une bonne agilité sur le vélo à ce moment.

«Ensuite, Henderson m'a attendu, et le train de la Lotto s'est mis en place parfaitement. Il me restait encore un peu de puissance, et j'ai pu gagner.»

Cancellara a pris la 32e place, trois de mieux que le Canadien Ryder Hesjedal, qui occupe le huitième rang du classement général, à 18 secondes du meneur.

«C'est toujours un plaisir de rouler avec le maillot jaune, et encore plus lorsque l'on rentre dans l'histoire de son sport comme c'était le cas aujourd'hui, a confié Cancellara. Ce que nous avons fait enlève beaucoup de pression.

«Nous allons abordé la deuxième semaine dans une situation très différente, en étant presque relaxés, a poursuivi le Suisse. Nous avons saisi cette opportunité d'avoir le maillot jaune, et je pense que nous l'avons utilisé à notre avantage. Demain sera une autre journée en jaune, et ensuite nous passerons à une autre séquence.»

Ce classement général n'a d'ailleurs pas changé: Bradley Wiggins, meneur de l'équipe Sky et coéquipier de Cavendish, est toujours deuxième, à sept secondes de Cancellara. Le champion en titre, l'Australien Cadel Evans, accuse 17 secondes de retard, en septième place.

PLUS:pc