NOUVELLES

Emirats: une femme avoue avoir torturé à mort la fille de son compagnon

05/07/2012 03:46 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

La compagne d'un Emirati dont les deux filles ont été torturées, l'une à mort, a reconnu son entière responsabilité dans le crime, rapportent jeudi des médias locaux.

"La petite amie du père de Wadima et Mira a avoué devant la cour criminelle de Dubaï qu'elle avait, seule, torturé les deux filles, entraînant la mort de Wadima et un handicap à vie pour Mira", indique le quotidien Al-Ittihad.

Le père a avoué avoir seulement enterré la fillette de 8 ans dans un secteur reculé, afin de cacher sa mort, poursuit le journal.

Selon Gulf News, un autre quotidien, le père, âgé de 29 ans, avait déclaré à la police durant son interrogatoire qu'il avait battu ses filles parce qu'il voulait les exorciser.

En juin, le procureur général Essam al-Humaidan avait affirmé que Hamad Saoud Jouma al-Shirawi, un responsable des services de sécurité, et sa petite amie, Al-Anoud Mohammed al-Ameri, un femme au foyer de 27 ans, avaient torturé les fillettes pendant six mois dans leur appartement de Dubaï, selon l'agence WAM.

Le couple est poursuivi pour avoir séquestré Wadima et Mira, 7 ans, et eu recours à de la torture physique et morale contre elles, le procureur parlant notamment de "brûlures avec un fer à repasser ou des cigarettes".

Le couple est aussi accusé d'avoir torturé à mort Wadima et de l'avoir enterrée sans autorisation, et d'avoir infligé à Mira un handicap permanent de 10%.

Selon WAM, le procureur devrait réclamer la peine de mort contre les accusés.

La prochaine audience a été fixée au 11 juillet.

lyn/vl/cco

PLUS:afp