NOUVELLES

Bahreïn: un jeune manifestant de 11 ans condamné à un suivi par les autorités

05/07/2012 06:09 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

MANAMA, Bahreïn - Un tribunal de Bahreïn a statué jeudi qu'un garçon âgé de 11 ans accusé d'avoir participé aux manifestations antigouvernementales pouvait rester chez lui, mais qu'il devait être surveillé par les autorités.

Le cas d'Ali Hassan a été suivi de près parce qu'il est l'un des plus jeunes manifestants placés en détention en lien avec le soulèvement populaire à Bahreïn.

Depuis 16 mois, ce petit royaume du golfe Persique est confronté à des manifestations quasi quotidiennes de la majorité chiite, qui demande que la monarchie sunnite au pouvoir lui accorde plus de droits politiques.

Un juge du tribunal de la jeunesse a statué qu'Ali Hassan devait être suivi par un travailleur social pendant un an, selon les autorités du royaume et l'avocate du garçon, Shahzalan Khamis.

Ali Hassan a été arrêté en mai. Il a été accusé d'avoir participé à un rassemblement illégal et d'autres infractions liées au soulèvement. Le gouvernement affirme qu'il a participé à des blocages de routes à trois reprises le 13 mai.

Il a été autorisé à rentrer chez lui le 11 juin, après un mois de détention. Le jugement final sur son cas a été rendu jeudi.

Malgré la décision de la cour, le statut de l'enfant devant la justice reste flou. Son avocate a déclaré à l'Associated Press que les accusations portées contre lui n'avaient pas été retirées formellement.

«La décision d'aujourd'hui le condamne indirectement», a-t-elle déclaré après avoir pris connaissance du jugement. «Je ne suis pas satisfaite de cette décision. Ce garçon est innocent et il n'a pas commis de crime.»

Un responsable du ministère de l'Information a confirmé dans un courriel que les accusations n'avaient pas été abandonnées, mais il n'a pas dit si l'enfant avait été reconnu coupable de quoi que ce soit.

PLUS:pc