NOUVELLES

Ahmadinejad invite le nouveau président égyptien à un sommet à Téhéran

05/07/2012 12:51 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, dont le pays a rompu ses relations diplomatiques avec l'Egypte il y a plus de 30 ans, a invité le nouveau chef de l'Etat égyptien Mohamed Morsi au sommet des Non-alignés à Téhéran fin août, a annoncé jeudi la présidence iranienne.

"La présence de Votre Excellence en tant qu'actuel président du mouvement des Non-alignés au sommet de Téhéran ferait avancer les négociations et les décisions", a déclaré M. Ahmadinejad par téléphone à M. Morsi, selon le site internet de la présidence.

"Le rôle de l'Egypte dans ce mouvement est indéniable, et une coopération constructive entre l'Iran et l'Egypte au sein de ce mouvement peut avoir beaucoup de résultats positifs", a-t-il ajouté.

D'après le site de la présidence iranienne, M. Morsi a répondu qu'il "espérait" rencontrer son homologue iranien au sommet de Téhéran.

L'agence officielle égyptienne Mena a également fait état de l'entretien téléphonique entre les deux dirigeants, sans préciser si M. Morsi avait accepté l'invitation.

Créé en 1955, pendant la Guerre Froide, le mouvement des Non-alignés entendait se distancier des blocs Est et Ouest.

Téhéran a rompu ses relations diplomatiques avec Le Caire en 1980, après la révolution islamique, pour protester contre la conclusion en 1979 des accords de paix de Camp David entre l'Egypte et Israël.

Le président égyptien déchu Hosni Moubarak se méfiait beaucoup de l'Iran, qu'il considérait comme un élément déstabilisateur au Moyen-Orient.

La présidence égyptienne a récemment annoncé qu'elle allait poursuivre l'agence de presse iranienne Fars, qu'elle accuse d'avoir publié une fausse interview du président Morsi.

Dans cette interview, qui selon la présidence égyptienne est "fabriquée", M. Morsi prônait un renforcement des liens entre l'Egypte et l'Iran et disait souhaiter "réviser" les accords de paix avec Israël.

hf-fpn-iba/fc

PLUS:afp