NOUVELLES

800 travailleurs d'Urgences-santé pourraient tomber en grève dès le 7 juillet

05/07/2012 07:26 EDT | Actualisé 04/09/2012 05:12 EDT

QUÉBEC - Près de 800 travailleurs syndiqués d'Urgences-santé desservant l'île de Montréal et Laval pourraient déclencher une grève générale illimitée dès le 7 juillet, a annoncé jeudi le Syndicat du préhospitalier affilié à la Centrale des syndicats nationaux (CSN).

Lors d'une séance de conciliation convoquée par la Commission des relations du travail, les parties ont notamment convenu que les effectifs seront en poste selon les horaires en vigueur pour assurer les services essentiels.

Cette même séance a également permis d'établir la liste des tâches qui seront malgré tout accomplies en cas d'arrêt de travail, alors que le syndicat s'est engagé à fournir le personnel nécessaire pour faire face aux situations urgentes et imprévues.

La séance de conciliation n'ayant pas permis aux parties de convenir d'une entente sur l'ensemble des services essentiels à maintenir, la Commission a entendu les arguments des parties sur les points en litige lors de l'audience publique tenue le 29 juin 2012 et a recommandé au Syndicat du préhospitalier d'Urgences-santé de modifier sa liste des services essentiels.

Le syndicat a d'ailleurs annoncé son acceptation des conditions de la Commission.

D'autres syndicats, eux aussi affiliés à la CSN, déclencheront quant à eux des grèves à partir du 6 juillet.

Depuis le 1er octobre 2011, la mission, les pouvoirs et l'expertise du Conseil des services essentiels sont confiés à la Commission des relations du travail au sein de laquelle a été créée une division des services essentiels.

PLUS:pc