NOUVELLES

Nigeria: une femme nommée pour la première fois à la tête de la Cour suprême

04/07/2012 02:04 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Le président nigérian Goodluck Jonathan a nommé mercredi Aloma Mariam Mukhtar présidente de la Cour suprême, et première femme à accéder à ce poste dans l'histoire du pays, a-t-on appris de source officielle.

"J'ai l'honneur de proposer la candidature de l'honorable juge Aloma Mariam Mukhtar au poste de juge en chef du Nigeria", indique une lettre de la présidence, signée du chef de l'Etat.

M. Jonathan a soumis cette nomination au Sénat, demandant une procédure de confirmation "expéditive", toujours selon ce courrier.

Agée de 68 ans, Mme Mukhtar, qui siège déjà à la Cour suprême, était pressentie depuis plusieurs semaines pour succéder à Dahiru Musdapher, qui quitte son poste ce mois-ci.

Deux femmes détiennent actuellement les portefeuilles ministériels du Pétrole et de la Finance, deux ministères clés. Mais des associations au sein de la société civile expriment régulièrement leurs inquiétudes face aux inégalités homme-femme dans le pays.

Selon un récent rapport de la coopération britannique (DFID), les conditions de vie des femmes sont "significativement inférieures à celles des hommes au Nigeria, mais aussi inférieures à celles des femmes dans les pays similaires".

La future présidente de la Cour suprême est née dans l'Etat de Kano, dans le nord majoritairement musulman du pays, où les inégalités homme-femme sont les plus criantes, selon DFID.

Seulement 3 % des femmes du nord terminent leurs études au lycée, alors que plus de la moitié sont mariées à seize ans. Le Nigeria est la pays d'Afrique le plus peuplé avec 160 millions d'habitants.

ola-bs/efr/hba

PLUS:afp