NOUVELLES

L'ONU fixe un nouveau seuil de mélamine dans le lait pour nourrissons

04/07/2012 10:27 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

ROME - Quatre ans après la mort de plusieurs bébés en Chine dans un scandale de lait contaminé, les Nations unies ont fixé un nouveau seuil de mélamine dans les laits pour nourrissons.

La mélamine peut être mortelle si elle est ingérée en grande quantité. Elle a déjà été utilisée de façon illégale pour accroître la teneur apparente en protéines de produits alimentaires, notamment des préparations pour nourrissons et du lait en poudre.

En 2010, la Commission du Codex alimentaire, administrée conjointement par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avait adopté un niveau maximum de mélamine d'un milligramme par kilo pour les préparations de lait en poudre pour nourrissons et de 2,5 milligrammes par kilo pour les autres aliments, y compris les aliments pour animaux. La Commission a désormais fixé le seuil maximum de mélamine à 0,15 milligrammes par kilo dans le lait liquide pour nourrissons.

Ces recommandations ne sont toutefois pas contraignantes.

En 2008, la présence de mélamine dans du lait pour bébés en Chine avait entraîné la mort d'au moins six nourrissons, en plus d'en contaminer 300 000 autres. La mélamine est une substance chimique toxique utilisée dans la fabrication de plastiques et d'engrais. Ingérée en grandes quantités, elle provoque des calculs rénaux et des défaillances rénales, les nourrissons étant particulièrement fragiles.

PLUS:pc