NOUVELLES

Ligue de diamant - Tyson Gay: "A Paris pour travailler mon départ"

04/07/2012 12:11 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Le sprinteur américain Tyson Gay, qualifié sur le 100 m pour les jeux Olympiques de Londres après un an d'arrêt et seulement deux courses dans les jambes, veut profiter de sa course au meeting Areva vendredi pour "travailler (s)on départ" dans l'optique du grand rendez-vous estival.

Q: Comment vous sentez-vous après les sélections américaines qui ont confirmé votre retour sur les pistes ?

R: "Je me sens plutôt bien. Un peu fatigué bien sûr, à cause du voyage. Et j'ai eu beaucoup de stress depuis un an (il a été opéré de la hanche l'été dernier et n'a pu reprendre la compétition qu'un an plus tard quasiment, le 9 juin dernier, ndlr). Du stress physique et du stress mental. En mars dernier, je ne savais même pas encore si j'allais être capable de participer aux sélections en raison des douleurs. Mais ça c'est bien passé. J'ai maintenant repris l'entraînement de six à huit semaines. Je suis qualifié, maintenant je peux penser aux jeux et à la médaille d'or. Je dois retrouver la forme et dans le même temps protéger ma hanche".

Q: Qu'attendez-vous du meeting Areva où vous serez confrontés à votre compatriote Justin Gatlin et au Français Christophe Lemaitre ?

R: "Christophe, c'est un +top+ compétiteur. Ce qu'il a fait aux Mondiaux était très beau. Justin Gatlin, il travaille dur. Je peux le dire car je le vois à l'entraînement. Il a beaucoup amélioré son départ, ce qui s'est vu aux sélections (où il a devancé Gatlin, ndlr). Moi, ce que je veux à Paris, c'est travailler mon départ. Aujourd'hui je suis un peu fatigué mais demain (jeudi) j'espère faire une bonne séance d'entraînement qui m'amènera au meeting."

Q: Comment avez-vous fait pour revenir au sommet en aussi peu de temps ?

R: "C'est mentalement, psychologiquement que ça s'est joué. Ca n'a été que dans la tête. Quand j'ai repris l'entraînement, on courait sur l'herbe au départ. Mais je courais tout doucement, j'avais tellement mal ! Alors il a fallu passer au-dessus de la douleur c'est passé comme ça. Aux sélections, c'était un peu court. Je ne pouvais pas espérer meilleure course ce jour-là. Je n'ai pas changé grand chose à ma technique. Mais là aussi, je ne veux pas aller trop vite en besogne pour ne pas me blesser."

Q: Qu'avez-vous pensé des sélections jamaïcaines ?

R: "Je ne crois pas que ça change le problème. Bolt est capable de revenir. Ca m'a semblé laborieux comme s'il avait mal quelque part, qu'il forçait, ce qu'il ne faisait pas avant. Yohan (Blake) est dans une grande forme. Mais s'il est devant, c'est de peu devant la troupe. Tout le monde est à peu près au même niveau. Bolt a perdu deux fois, mais il peut rebondir".

Propos recueillis en conférence de presse

fbr/gd

PLUS:afp