NOUVELLES

Les grandes dates de l'Algérie depuis l'indépendance

04/07/2012 08:06 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Rappel des dates-clés de l'Algérie, qui célèbre jeudi le 50e anniversaire de son indépendance.

- 5 juil 1962: L'Algérie proclame son indépendance, après 132 ans de colonisation française et une guerre de libération sanglante. Le 29 septembre, premier gouvernement sous Ahmed Ben Bella.

- 15 sept 1963: Ben Bella, devenu secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), élu président.

- 19 juin 1965: Coup d'Etat et arrestation de Ben Bella. Houari Boumédiène, chef d'état-major, prend la tête du Conseil de la révolution et du gouvernement.

- 10 déc 1976: Boumédiène élu président. Il décède le 28 décembre 1978.

- 7 fév 1979: Chadli Bendjedid élu président (réélu en 1983 et 1988).

- 5-10 oct 1988: Emeutes populaires à Alger et état de siège. 161 morts (officiel), 500 (presse).

- 23 février 1989: Adoption d'une Constitution qui introduit le multipartisme.

- mars 1989: Création du Front islamique du salut (FIS), dirigé par Abassi Madani. En 1990, victoire du FIS aux municipales.

- 26 déc 1991: Le FIS frôle la majorité absolue au 1er tour des premières législatives pluralistes.

- jan-mars 1992: Bendjedid démissionne et le scrutin est annulé. Un Haut comité d'Etat (HCE), dirigé par le chef historique Mohamed Boudiaf, est créé. Le HCE décrète l'état d'urgence et dissout le FIS dont les militants radicaux s'engagent dans une confrontation avec l'armée. Le 29 juin, assassinat de Boudiaf.

- 30 jan 1994: Liamine Zéroual devient chef de l'Etat. A partir de 1995, de nombreux massacres à grande échelle sont perpétrés contre les civils. D'août à décembre 1997, des centaines de civils sont tués près d'Alger dans des massacres revendiqués par le Groupe islamique armé (GIA).

- 11 septembre 1998: le président Zéroual annonce la tenue d'une élection présidentielle anticipée pour 1999 à laquelle il déclare ne pas se présenter.

- 15 avr 1999: Abdelaziz Bouteflika élu président. En septembre, loi sur la "concorde civile" prévoyant une amnistie des islamistes armés.

- 1er mars 2006: Charte pour la paix: libération de plus de 2.200 détenus et reddition de quelque 300 islamistes armés.

- 17 mai 2007: Législatives marquées par un taux d'abstention record de près de 63%. Majorité absolue pour les partis de l'Alliance présidentielle.

- 11 déc: Deux attentats suicide visent le siège du Conseil constitutionnel et des agences de l'ONU (41 morts), revendiqués par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

- 9 avr 2009: Bouteflika est réélu (90,24%). En 2008, une révision de la Constitution a supprimé la limitation du nombre de mandats présidentiels successifs.

- 5-9 jan 2011: Emeutes contre la cherté de la vie, dans le sillage du Printemps arabe: cinq morts et plus de 800 blessés.

- 24 fév: Levée de l'état d'urgence décrété en 1992 avec le début de la guérilla islamiste. La guerre civile a fait jusqu'à 200.000 morts (sources officielles).

- 15 avr: Bouteflika annonce un programme de réformes politiques. Plusieurs lois, issues de ces réformes et vivement critiquées par l'opposition, ont été adoptées par l'Assemblée nationale.

- 11 avr 2012: Décès à Alger de Ben Bella à l'âge de 95 ans.

- 10 mai: Le FLN (présidentiel) est le grand vainqueur des élections législatives.

doc-acm/alc/abh/ad/cco

PLUS:afp