NOUVELLES

Le SPVM confirme avoir retrouvé la tête de l'étudiant chinois Jun Lin

04/07/2012 03:34 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) confirme que les restes humains découverts au parc Angrignon dimanche dernier sont bel et bien ceux de l'étudiant chinois Jun Lin, victime présumée de Luka Rocco Magnotta.

Il s'agit de la tête de la victime, qui représente le dernier élément manquant du corps de Jun Lin.

«Les enquêteurs des crimes majeurs du SPVM ont eu des résultats suite aux expertises effectuées en laboratoire concernant ce qui avait été retrouvé dans le parc Angrignon dimanche dernier», a indiqué la porte-parole du Service de police Anie Lemieux. «Il s'agit de restes humains (...) qui appartiennent à la victime du 11e homicide qui est survenu cette année.»

Le torse de Jun Lin avait été découvert le 29 mai dans une valise laissée dans un amas d'ordures derrière un édifice à logements où habitait Magnotta, dans le quartier Côte-des-Neiges à Montréal. Par la suite, on avait découvert une main et un pied de Jun Lin, qui avaient été expédiés par la poste aux bureaux nationaux du Parti libéral et du Parti conservateur à Ottawa.

Plus tard, l'autre pied et l'autre main avaient été découverts dans des envois postaux, cette fois dans deux écoles primaires de la région de Vancouver.

Une fois le suspect principal identifié, le grand public avait découvert avec horreur que Luka Rocco Magnotta avait apparemment filmé l'ensemble du méfait, soit le meurtre et la mutilation du cadavre, et publié le tout sur internet.

La vidéo avait été retirée par le diffuseur web qui l'avait initialement reçue, une fois que l'on avait découvert qu'il ne s'agissait pas d'un trucage, mais elle avait été reprise par d'autres, dont un diffuseur web d'Edmonton qui avait persisté à la garder en ligne durant un certain temps. Il l'a finalement retirée et la possibilité qu'il soit poursuivi pour diffusion de matériel obscène demeure.

Pendant ce temps, Luka Rocco Magnotta, âgé de 29 ans, avait pris la clé des champs. Ce soi-disant acteur pornographique, qui était connu sous au moins trois identités différentes et avait l'habitude de changer d'apparence, avait quitté le pays avant que son crime présumé ne soit connu.

Il a finalement été arrêté le 4 juin dans un café internet à Berlin, en Allemagne, à la suite d'une intense chasse à l'homme internationale.

Il est notamment accusé de meurtre prémédité, d'outrage à un cadavre, de harcèlement à l'endroit du premier ministre Stephen Harper et de diffusion de matériel obscène. Après avoir été extradé d'Allemagne, il a comparu en Cour supérieure au mois de juin où il a plaidé non coupable.

Il subira un procès devant juge et jury. Son enquête préliminaire a été fixée au mois de mars 2013.

Jun Lin, âgé de 33 ans, étudiait en informatique à l'université Concordia. Sa famille est venue au Canada à la suite de l'horrible tragédie et a suivi les procédures judiciaires jusqu'ici. Le SPVM a indiqué qu'elle avait été prévenue de la découverte de la tête de leur fils.

PLUS:pc